Législatives : les partis « Aube de la démocratie directe » et « Les Moraves » composeront des listes électorales communes

Ce samedi a été marqué par une nouvelle annonce de remaniement politique à l’occasion des élections législatives, dont l’exemple le plus récent a été, ce vendredi, la création de la liste des « Conservateurs » soutenus par l’ancien président Václav Klaus et composé du parti Suverenita de Jana Bobošíková, des anciens députés ODS et de l’initiative conservatrice D.O.S.T. Ce samedi, c’est le parti « l’Aube de la démocratie directe » du sénateur et candidat écarté de l’élection présidentielle, Tomio Okamura, et le parti des « Moraves » (« Moravané ») qui ont déclaré présenter une liste commune pour les législatives. Le parti des « Moraves » a été créé en 2005 mais renoue avec la tradition des partis « pro-moraves » des années 1990 dont l’objectif principal est de réinstaurer l’autogestion de cette partie-est de la République tchèque abrogée en 1948 par le gouvernement communiste. Leur argument se base sur le constat que huit sur dix départements les plus pauvres du pays se trouvent en Moravie et ne reçoivent pas l’attention adéquate. A son tour, le parti « Aube de la démocratie directe » lutte pour une mise en place d'un système présidentiel avec la possibilité de révoquer les représentants politiques. Dans son programme, le parti déclare également que les allocations sociales devraient être destinées uniquement à ceux « qui mènent une vie ordonnée et élèvent dûment leurs enfants. »