Les syndicats réclament une valorisation du salaire minimum à 9 000 couronnes

Les syndicats réclament au gouvernement une valorisation à un montant de 9 000 couronnes (333 euros) du salaire minimum. Le Premier ministre social-démocrate Bohuslav Sobotka a déjà fait savoir que son gouvernement prévoyait de procéder à cette augmentation à compter du 1er janvier 2015. Toutefois, il n’a pas précisé s’il s’agirait des 500 couronnes (18,5 euros) demandées par la Confédération tchéco-morave des syndicats (ČMKOZ). Selon Bohuslav Sobotka, les représentants des syndicats doivent d'abord trouver un terrain d’entente avec les employeurs. La dernière valorisation du salaire minimum à 8 500 couronnes a été décidée à août dernier. L’augmentation déjà de 500 couronnes avait concerné environ 120 000 employés en République tchèque. La précédente remontait à 2007.