Manifestations anti-roms : les ONG se mobilisent pour protéger les habitants des quartiers défavorisés

Pour le premier mai prochain, plusieurs associations citoyennes ont réservé auprès de la mairie des lieux publics dans la ville d’Ústí nad Labem (Bohême du Nord-Ouest). Cette démarche a pour objectif d’empêcher le passage des manifestants anti-roms vers les quartiers populaires de la ville. L’association Konexe (Connection) prépare pour ce jour un programme pour les enfants de ces quartiers. Pour le 1er mai, le Parti des ouvriers pour la justice sociale (DSSS), un parti d’extrême droite, a annoncé un défilé auquel pourraient également se rendre les membres du parti d’extrême droite allemande, NPD. Un représentant de la mairie sera sur place avec la compétence de dissoudre la manifestation si les orateurs violent la loi. Récemment, le Commissaire européen aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, Nils Muižnieks a appelé la République tchèque à ne pas hésiter à interdire les défilés racistes.