Michel Laverret et ses photos des jardins de Prague

r_2100x1400_radio_praha.png

Depuis une quinzaine de jours, le photographe et professeur de biologie au collège Louis Armand de Dreux, Michel Laverret, expose, au Musée national de Prague, ses magnifiques photos des jardins pragois.

Depuis une quinzaine de jours, le photographe et professeur de biologie au collège Louis Armand de Dreux, Michel Laverret, expose, au Musée national de Prague, ses magnifiques photos des jardins pragois. Au centre de l'attention du photographe, son coin préféré de la capitale, le Jardin botanique de l'Université Charles. Au vernissage de l'exposition, le directeur du Jardin botanique, Vaclav Vetvicka, a raconté au public sa première rencontre avec le photographe, l'histoire de leur amitié et de leur collaboration. « Un jour, c'était au début des années 90, j'étais en train de travailler dans le jardin. C'était de bon matin, j'y étais tout seul. Enfin, c'est ce que je croyais. Soudain, j'ai aperçu un petit homme sympathique, avec un appareil photo, qui s'approchait de moi. Il a commencé à me parler en français, puis en anglais. Il me demandait s'il pouvait faire des photos dans le jardin. J'ai dit que oui et il s'est mis au travail. Et puis, il revenait tous les matins et photographiait tout, mais vraiment tout : pas seulement les plantes, mais aussi les vieilles serres et tout ce désordre qui régnait à l'intérieur : des pots vides, entassés les uns sur les autres, des outils qui traînaient partout, des feuilles mortes par terre. Il photographiait les plantes, à travers les vitres embuées et suintantes. C'était rigolo, nous, on avait un peu honte de tout cela et lui, il était ravi. Plus tard, quand j'ai vu ces photos, j'étais littéralement choqué. Qu'elles étaient belles, originales, hors du commun ! Nos vices, Michel Laverret a su les transformer en vertus. » Jusqu'ici donc les propos de Vaclav Vetvicka, directeur du Jardin botanique, qui a décidé de rassembler et de présenter au public les photos que son ami, Michel Laverret, avait prises pendant ses nombreux séjours à Prague. Je vous assure qu'il vaut vraiment le coup de les voir : tous ces coins et recoins du Jardin botanique, des jardins Vrtba, Ledebour, Palffy et du parc Vojan, ces plantes vues de près, tapis de fleurs, armées de cactus, toiles d'araignées, gouttes de rosée, ombres et rayons de soleil... Et aussi des vues de Prague, qui sont une grande révélation même pour ses habitants. Ecoutons Michel Laverret parler de sa passion pour la botanique et la photographie...

Auteur: Magdalena Segertová
lancer la lecture