MOFFOM : Quand le cinéma se marie avec la musique

C'est pour la 3e fois consécutive que les cinéphiles et les mélomanes se donnent rendez-vous au centre de Prague. Le festival Music on Film Film on Music présente aux Pragois du 18 au 22 octobre plus de 120 films, des concerts et des débats avec les cinéastes.

On se demande d'abord tout naturellement ce que veux dire le titre un peu compliqué de cette manifestation. Explication avec Jiri Sedlak de l'organisation du festival :

« Déjà le titre du festival définit le caractère de son programme. C'est la musique qui est son thème principal, la musique sous les formes les plus diverses, la musique de tous les coins du monde. Il s'agit donc de films documentaires sur la musique, de documentaires sur divers styles musicaux ou sur divers musiciens, de vidéoclips, de projections accompagnées de musique live, mais aussi de concerts, de soirées musicales et de discussions avec les réalisateurs de documentaires musicaux. »

Le festival se déroule dans quelques uns des cinémas classiques au centre de Prague qui n'ont pas encore perdu leur combat inégal contre les multiplexes, dont les salles Lucerna, Svetozor, Ponrepo, Evald, et cette année pour la première fois aussi sous les voûtes de la Synagogue espagnole dans la Vieille ville de Prague. Plusieurs ensembles de films se détachent dans ce riche programme. Le directeur du festival John Caulkins propose au public trois sections réunissant, chacune, des oeuvres d'une région géographiquement délimitée. Les sections d'Asie centrale et de République sud-africaine permettront aux spectateurs de connaître l'histoire et le présent de la riche production musicale de ces régions mal connues chez nous. La section intitulée « La Nouvelle-Orléans : l'avant et l'après Katrina » évoque la musique unique de cette ville éprouvée. Des sections spéciales sont consacrées aussi à l'Année Mozart et au centenaire du Musée juif de Prague. La production des pays francophones est bien représentée à ce festival. Jiri Sedlak.

'A la recherche d'Orfeu Negro'
« Je nommerais ici une production française, le film intitulé « Du Shtetl à Broadway » de la réalisatrice Fabienne Rousso-Lenoir qui revient sur l'influence de la communauté juive et notamment des immigrés venant de Russie et de l'Europe de l'Est sur la musique aux Etats-Unis. Si nous reprenons le programme à partir du début, nous ne pouvons pas omettre le film « A la recherche d'Orfeu Negro » des réalisateurs René Letzgus et Bernard Tournois qui est un hommage au film « Orfeu Negro » de Marcel Camus, à la musique brésilienne, aux danses bossa-nova et samba et aux musiciens Seu Jorge et Gilberto Gil. Un autre film français intitulé « Hâl » réalisé par Yves de Peretti est une étude d'une famille iranienne dont les membres ont créé un trio jouant de zarb, un très vieil instrument de percussion. »

Le public pragois ne néglige pas cette occasion exceptionnelle d'entendre mais aussi de voir la musique. Le public est presque deux fois plus nombreux que l'année dernière, les salles sont presque complètes et on est nombreux à participer aussi à des discussions avec une trentaine de cinéastes du monde entier qui sont venus à Prague à cette occasion. Le festival se terminera, ce dimanche, au café Lucerna par une projection d'un DVD sur le groupe légendaire The Plastic People of the Universe et les personnalités de l'underground tchèque suivie d'un concert de ce groupe.