Moins d'emprunts douteux dans les banques tchèques?

r_2100x1400_radio_praha.png

Une petite éclaircie dans le ciel bancaire tchèque, cette année 2000: le montant des mauvaises créances, dites "créances classées", irrécouvrables ou non, n'aura été, en septembre, que de 243,3 milliards (un peu plus que 44 milliards de FF) pour l'ensemble du secteur bancaire. La diminution, par rapport à l'an dernier, est de 16,4%. Des données qui, bien entendu, ne portent pas sur les créances non recouvrables et prises en charge par la banque nationale destinée à cet effet, la Konsolidacni Banka. Enfin, toujours dans le domaine économique, notons que la presse tchèque suit attentivement le problème de la vache folle en France, les inquiétudes de la population et leurs répercussions sur le marché de l'alimentation.

Auteur: Omar Mounir
lancer la lecture