Nouvelles Dimanche, 06. FÉVRIER, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

A propos du nouveau gouvernement autrichien

La presse tchèque ne cesse d'apporter des réactions à la formation d'un nouveau gouvernement autrichien. Le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, n'est pas d'accord avec le chef du Parti civique démocrate et Président de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, selon lequel la position de l'Union européenne, qui menace de prendre des sanctions contre l'Autriche, est une ingérence inacceptable dans les affaires intérieures d'un Etat souverain. L'Union européenne a atteint déjà un niveau d'intégration et c'est pourquoi on ne peut pas appliquer les principes d'ingérence classiques sur la situation au sein des Quinze, estime Kavan.

Le sociologue et ancienne dissidente Jirina Siklova a exprimé, lors de la discussion sur l'évolution politique en République tchèque, à New York, son inquiétude à propos du nouveau gouvernement autrichien. "Un jour, la situation économique en Ukraine et en Russie va s'empirer et les masses d'étrangers vont passer par la République tchèque à l'Occident. A ce moment là, notre pays, lui aussi, connaîtra une popularité accrue des communistes et des fascistes", prévient-elle.

Les soldats tchèques veillent sur le déroulement des élections présidentielles en Croatie

Les membres du premier bataillon mécanisé opérant en Bosnie dans le cadre de la SFOR II veillera, lundi prochain, sur le déroulement correct du deuxième tour de l'élection du futur président de Croatie. Le rôle des soldats tchèques est d'éviter les provocations entre différentes ethnies vivant en Bosnie et Herzegovine, ainsi que tout essai d'intimidation des électeurs.

Les policiers tchèques au Kosovo

Quatorze hommes devraient renforcer dans la seconde moitié de cette année le groupe de six policiers tchèques opérant dans le cadre du Corps de police international au Kosovo. Ainsi, la Police tchèque veut satisfaire à la demande du commandement du Corps de police d'augmenter le nombre des membres de cette unité de 2500 à 6000 hommes. Le Corps de police international travaille au Kosovo depuis août dernier.

Une manifestation des sourds

Environ 2000 personnes sourdes de toute la République se sont réunies samedi sur la place de la Vieille-Ville de Prague pour protester contre la politique gouvernementale concernant les personnes handicapées. Celles-ci craignent notamment la réduction des dotations. La présidente du Sénat, Libuse Bensova, est arrivée appuyer les revendications des sourds.

Rencontre Zeman-Havel

Le chef du cabinet gouvernemental, Milos Zeman, sera reçu, mardi prochain, par le Président de la République, Vaclav Havel. Il lui présentera la nouvelle composition du gouvernement. Zeman devrait relever aussi le nom de son nouveau candidat au poste de ministre de la Santé publique.

Réunion entre les syndicats et le gouvernement

Une autre réunion sera celle entre les syndicats et le gouvernement, lundi prochain. Les deux parties débattront du chômage, de la restructuration des régions les plus touchées par la réforme économique et des salaires bloqués.

Automobilisme

L'automobilisme connaît un grand essor ces dernières années en République tchèque. A la fin de l'année dernière, on a compté plus de 5 540 000 voitures, y compris les caravanes. Cela veut dire qu'environ un Tchèque sur quatre possède une voiture.

Enseignement

Reconnaissance réciproque des diplômes, les projets scientifiques et techniques communs, l'enseignement envisagé du slovaque dans certaines écoles tchèques... voici les thèmes au programme d'une rencontre entre les ministres de l'Enseignement tchèque et slovaque, respectivement Eduard Zeman et Milan Ftacnik. Tandis que le nombre de jeunes Tchèques étudiant dans des écoles supérieures en Slovaquie approche un millier de personnes, leurs collègues slovaques ne sont que 100 en Tchéquie.

Le système de sécurité à Prague

A l'issue de sa visite en Grande-Bretagne, le maire de Prague Jan Kasl, n'a pas caché son admiration pour la perfection du système de sécurité au centre de Londres. Aux dires du maire, pour pouvoir bien assurer la sécurité à Prague, la ville aurait besoin d'environ 100 caméras, alors que seulement 40 y sont installées à présent.

La grippe en recul

En général, la grippe recule en République tchèque, notamment à Prague, annoncent les médecins. Cependant, dans certaines régions, l'épidémie culmine ces jours-ci. A Liberec, en Bohême du nord, les enfants d'un établissement scolaire ont profité des vacances de deux jours, en fin de cette semaine, plus de la moitié de leurs enseignants étant malades.