Nouvelles Dimanche, 09. JUILLET, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Jan Uhlir

Les écologistes contre Temelin

La lutte pour la centrale nucléaire de Temelin, en Bohême du sud, continue. Depuis le 1er juillet, les activistes écologiques organisent des protestations contre la mise en marche de la centrale. En même temps, ils réunissent les signatures sous leur pétition demandant que le démarrage de Temelin soit précédé par un référendum. Ils sont déjà plus 107 000 ceux qui l'ont signée. Jan Beranek du mouvement Duha (Arc-en-ciel) se réfère, à cette occasion, au fait que plusieurs personnalités importantes se rangent du côté des opposants au nucléaire. Parmi celles-ci, par exemple, le ministre de l'Environnement Milos Kuzvart, le chef de la diplomatie Jan Kavan et le vice-Premier ministre Pavel Rychetsky.

Ministre allemand : « Temelin menace nos intérêts de sécurité »

Les critiques, la centrale de Temelin en a aussi à l'étranger. En Autriche, principalement, mais aussi en Allemagne. A Berlin, le ministre de l'Environnement, Jürgen Trittin, s'est déclaré surpris par la clôture rapide de la procédure d'autorisation de l'approvisionnement de la centrale en combustible. Représentant des Verts, le ministre allemand y voit même un acte « dirigé contre les intérêts de sécurité allemands ».

Jan Kavan pour le quotidien slovaque

Si, en décembre prochain à Nice, l'Union européenne n'arrive pas à s'entendre sur une réforme institutionnelle, son élargissement en sera reporté inévitablement. Voilà l'un des propos du ministre tchèque des Affaires étrangères, Jan Kavan, publiés, ce samedi, par le quotidien slovaque Narodna obroda. Le ministre tchèque estime pourtant que pour ce qui est des déclarations sceptiques dans ce sens, on les doit plutôt aux journalistes qu'aux hommes politiques.

Un criminel demandant un dédommagement ?

La République tchèque aurait également un massacreur à poursuivre. Dans son appel aux autorités tchèques, le nouveau porte-parole des Allemands des Sudètes, Johann Böhm, indique en effet comme tel un certain Frantisek Foukal. Selon l'hebdomadaire Sudetendeutsche Zeitung, paru ce samedi en Allemagne, Foukal aurait été, après la guerre, commandant d'un camp d'internement en Bohême de l'ouest. Là, il aurait été responsable de la mort de plus de 200 Allemands. Affaire à suivre. D'autant que, selon Johann Böhm, Foukal réclame aujourd'hui d'être dédommagé par l'Allemagne en tant qu'ancien déporté du travail.

Vivre à Melnik est plus sûr

Une statistique, certes, partielle, mais positive, celle reflétant le taux de criminalité dans la région de Melnik, près de Prague. Au cours du premier semestre de cette année, ce chiffre a baissé, d'après la police locale, d'environ un quart par rapport à l'année précédente. C'est dommage que la police n'en ait donné aucune explication.

Fin d'un congrès sur la littérature tchèque

Fin, ce samedi, à Prague, du IIe congrès d'experts en matière de littérature tchèque. « La littérature tchèque peut à peine concurrencer la littérature mondiale, elle peut pourtant l'enrichir de nouveaux aspects ». Un résumé de Pavel Janousek de l'Académie tchèque des sciences, à l'issue du congrès auquel quelque 160 spécialistes de 27 pays ont pris part.

Ouverture d'un monastère

Consécration, ce samedi à Chabarovice, en Bohême du nord, d'un nouveau monastère de l'Eglise orthodoxe tchèque. Il s'agit d'un troisième monastère de cette Eglise qui compte, en Tchéquie, quelque 100 000 croyants.

Le Portugal - la terre promise de Vaclav Havel ?

Achat, par le couple présidentiel tchèque, d'une maison au Portugal. Dans un entretien accordé, ce samedi, à la Radio tchèque, Vaclav Havel a en effet confirmé qu'il s'apprête à y passer deux semaines en août prochain. Plus tard, quand il ne sera plus président, il aimerait y séjourner plusieurs mois par an. Pour lire, étudier, réfléchir et écrire, a-t-il dit.

Un nouveau triomphe pour Martin Doktor

Martin Doktor, champion d'Europe de canoë, en course de ligne de 1000 mètres. A Poznan, en Pologne, il s'est imposé, en finale, devant Andreas Dittmer d'Allemagne et Maxime Opalev de Russie.

Météo

A la surprise des météorologues, les températures ont baissé, ce samedi, de presque 10ºC, n'ayant pas dépassé 17ºC pendant la journée. Le ciel a été couvert, abondant en précipitations.