Nouvelles Dimanche, 17. OCTOBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Infos 17.10.99

Rencontre des premiers ministres d'Europe centrale

Les premiers ministres hongrois, polonais, slovaque et tchèque se sont rencontrés à Javorina dans le massif des Hautes Tatras en Slovaquie. Ils ont décidé de créer un fonds pour financer les activités communes dans la culture, l'enseignement et les sports. Le secrétariat de la gestion du fonds sera ouvert à Bratislava, capitale de Slovaquie. Chaque pays contribuera au fonds par la somme de 250 000 euros. Les premiers ministres ont décidé également de charger les ministres de l'Intérieur de leurs pays de créer une équipe spécialisée dans la lutte contre le crime organisé, la criminalité économique et la corruption. La rencontre de Javorina a révélé les divergences de vues sur le problème de réintroduction de l'obligation de visas pour les ressortissants ukrainiens. Avant la fin du mois d'octobre les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères des pays participants devraient présenter un projet de solution commune de ce problème.

Une manifestation contre la conférence du FMI et de la BM

30 personnes ont participé à Prague à une manifestation contre la tenue dans la capitale tchèque d'une conférence du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. La conférence de ces deux institutions doit avoir lieu à Prague en septembre de l'année prochaine. Un des participants à la manifestation a pris la parole pour critiquer fermement les activités du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. La manifestation n'a duré que 15 minutes.

Une unité tchèque part pour la Bosnie

La neuvième compagnie de décontamination chimique faisant parti des unités d'intervention rapide de l'OTAN a quitté sa base dans la ville de Liberec en Bohême du nord. Elle opérera, à partir de la fin du mois d'octobre, dans les forces internationales en Bosnie du nord-ouest. 130 membres de la compagnie participeront à cette mission. L'unité doit regagner la République tchèque en avril de l'an 2000.

Une initiative des historiens

On vient de fonder, dans la ville de Usti nad Labem en Bohême du nord, l'Association pour l'histoire des Allemands en Bohême. L'association se propose de coordonner les travaux et les recherches des spécialistes tchèques et étrangers. Parmi les 15 membres fondateurs de l'association il y a surtout des historiens tchèques. La prochaine assemblée générale de l'association aura lieu dans le musée de Usti nad Labem en avril prochain.

Jürgen Schröder et le mur de Usti nad Labem

Selon le député du Parlement européen, Jürgen Schröder, la clôture construite dans la ville de Usti nad Labem, entre la rue Maticni et plusieurs bâtiments habités en majorité par des Roms, n'est pas une solution du problème de l'émigration des Roms tchèques, mais ce n'est pas non plus une barrière qui défendrait à la République tchèque d'entrer à l'Union européenne. A son avis, le problème du mur de Usti nad Labem ne doit être ni sous-estimé, ni dramatisé. Le problème rom ne concerne pas seulement la République tchèque. C'est pourquoi Jürgen Schröder proposera au Parlement européen de se pencher sur ce problème sur le plan européen.

Le Canada et les visas pour les Tchèques

Le Canada doit prendre très prochainement une décision concernant l'obligation de visas pour les ressortissants tchèques. Une déclaration de la Présidente du Sénat tchèque, Libuse Benesova qui s'est entretenue, vendredi, avec le vice-président du gouvernement canadien, Herbe Gray. Les autorités canadiennes ont introduit l'obligation de visas pour les Tchèques en 1997 pour faire face à l'afflux des Roms tchèques demandant l'asile politique au Canada. Selon Libuse Benesova, le président de la Chambre haute du Parlement canadien, Gildas Moldat, s'est prononcé clairement, jeudi, pour la suppression des visas.

Une conférence sur la Révolution de velours

Une conférence internationale de trois jours intitulée "La révolution démocratique en Tchécoslovaquie en 1989", a pris fin dans la capitale tchèque. Les participants ont tenté de cerner les tendances qui avaient fini par provoquer la chute du régime communiste en Tchécoslovaquie et de mettre à l'évidence le rapport entre cet événement et les révolutions démocratiques dans les pays communistes voisins.

Début de deux festivals à Prague

Ce week-end commencent à Prague deux manifestations culturelles importantes - le Festival du théâtre de la danse et le Festival du théâtre lyrique. Le festival de la danse qui commence par un spectacle des chorégraphes italiens Giorgio Rossi, Simone Sandroni et Vasco Mirandola, se propose de présenter aux Pragois l'art des chorégraphes indépendants de plusieurs pays. Au programme du Festival du théâtre lyrique il y a 12 représentations qui seront données par des troupes d'opéra de plusieurs théâtres tchèques.