Nouvelles Jeudi, 07. OCTOBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Grève des médecins

Environ 700 médecins tchèques ont manifesté, mercredi après-midi, devant le siège du gouvernement, leur mécontentement de l'état actuel de la santé publique et de leurs salaires. Les médecins demandent l'ouverture immédiate d'un dialogue avec le gouvernement sur les changements dans le financement de la santé publique et l'augmentation des salaires à environ 37 mille couronnes. Le président du Syndicat des médecins, Milan Kubek, a dit que le mécontentement des médecins est général, seulement la volonté et le courage de l'exprimer diffèrent. Si la santé publique tchèque fonctionne encore, c'est grâce au travail dévoué des médecins qui sont obligés d'entretenir ce mauvais système au détriment de leur salaires, lit-on dans une lettre ouverte remise au gouvernement. Au total 150 hôpitaux des 207 se sont ralliés à la grève des médecins.

Conférence sur l'holocauste

La conférence sur l'holocauste a commencé, mercredi, à Prague, sous le patronage du Président Vaclav Havel. La rencontre internationale des scientifiques, des étudiants et des gens touchés par l'holocauste continuera, jeudi et vendredi, à Terezin, ancien camp de concentration. Elle veut contribuer à élucider les causes, les circonstances et les conséquences de l'holocauste dans les pays tchèques. Dans son discours d'ouverture, Vaclav Havel a dit que la connaissance de l'histoire de l'holocauste juif et rom devrait aider à reconnaitre et à prévenir une nouvelle propagation de ces dangers.

Rencontre Havel - Wildhaber

Au Château de Prague, le Président Vaclav Havel a reçu le président de la Cour européenne pour les droits de l'homme, Luzio Wildhaber. A l'heure actuelle, la Cour européenne a examiné 93 plaintes envoyées de la République tchèque. Lors de sa visite de trois jours dans notre pays, le chef de la Cour européenne de Strasbourg a rencontré les juges de la Cour suprême et ceux de la Cour constitutionnelle, et a également discuté, à la Faculté de droit, avec les futurs juristes tchèques.

Arrivée à Prague du Premier ministre slovaque

Le Premier ministre slovaque, Mikulas Dzurinda, arrive ce jeudi en visite officielle en République tchèque. Selon son porte-parole, cette visite devrait être une continuation du dialogue intense ainsi qu'une nouvelle confirmation de l'intérêt pour le développement des rapports réciproques et pour le rapprochement des deux pays des structures euro-atlantiques. De son côté, le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, espère que la rencontre se solde par la signature d'un accord sur l'échange des actions de la Banque de commerce /Komercni banka/ et de la Banque générale de crédit /Vseobecna uverova banka.

Démantèlement du mur à la rue Maticni

Les Rom de la ville d'Usti nad Labem, en Bohême du nord, ont démonté une partie du mur anti-bruit dont la construction a commencé, mardi, à la rue Maticni. Les activistes roms veulent traduire l'affaire du mur controversé devant la Cour constitutionnelle. Le mur doit séparer les vieux bâtiments à la rue Maticni des HLM habités par ces voisins dits: non-payeurs de loyer, en majorité des Rom. La construction du mur fait l'objet de nombreuses critiques en République tchèque et à l'étranger. Un nouvel réconfort pour les activistes rom a été la lettre reçue mardi de la part de Nelson Mandela, ancien président du Congrès national africain et ex-président de la République sud-africaine.

Conférence sur l'unité de l'Europe

Une conférence intitulée l'Unité de l'Europe commence jeudi à Prague par un débat sur l'importance de novembre 89 pour les citoyens de l'ancienne Tchécoslovaquie et pour l'Europe. Y participent les chefs de la diplomatie tchèque et slovaque, Jan Kavan et Eduard Kukan, le vice-ministre autrichien des Affaires étrangères, Mme Benita Ferrero-Waldner, et le vice-président du Sénat tchèque, Petr Pithart.