Nouvelles Jeudi, 09. SEPTEMBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

-VR-

Visite du Président allemand

Le Président allemand, Johannes Rau, est convaincu que les firmes allemandes devraient participer au Fonds de dédommagement des personnes ayant été envoyées aux travaux obligatoires en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale. Johannes Rau a fait cette déclartion après la rencontre avec le Président tchèque, Vaclav Havel. "Tous ceux qui participent aux négociations sur le dédommagement désirent parvenir rapidement à un accord, mais le problème est tellement complexe et concerne tant de systèmes politiques, des Etats-Unis à la Russie, que je n'ai pas le courage de prévoir la fin ou le résultat des ces négociations," a déclaré le Président allemand.

Vaclav Havel a gracié un Kosovar

Le Président Vaclav Havel a accordé la grâce présidentielle au réfugié kosovar, Agon Duraku, qui avait participé, il y a quelque temps, à Hnevotin en Moravie centrale, à une bagarre, avait été écroué et accusé de perturbation de l'ordre publique et de tentative de blesser ses adversaires. Vaclav Havel a gracié le réfugié kosovar car ce dernier souffre d'une grave maladie mentale qui rendait son séjour en prison très éprouvant.

La Tchéquie et le Timor-Oriental

Selon le vice-ministre tchèque des Affaires étrangères, Martin Palous, la République tchèque appuierait une éventuelle décision de la communauté internationale d'envoyer les forces de paix au Timor-Oriental. Martin Palous s'est entretenu sur ce problème, lors de sa visite à Washington, avec le délégué des Etats-Unis chargé de la problématique des crimes de guerre, David Scheffer.

Déficit budgétaire pour l'an 2000

Le déficit budgétaire de la République tchèque pour l'an 2000, d'un montant de 39,8 milliards de couronnes (près de 8 milliards de FF), tel qu'il a été proposé par le ministre des Finances, Pavel Mertlik, ne sera pas dépassé. Une déclaration du Premier ministre, Milos Zeman. Le gouvernement a adopté le projet du ministre des Finances, mais on s'attend encore à une discussion sur les priorités budgétaires de différents ministères.

Avis de l'ambassadeur britannique sur les visas pour les Tchèques

L'ambassadeur britannique de Grande-Bretagne en République tchèque, David Bouchner, n'exclut pas la réintroduction par Londres de l'obligation de visas pour les ressortissants tchèques à cause de l'afflux des réfugiés roms venant de République tchèque au Royaume-Uni. "La situation est grave, le nombre des exilés tchèques en Grande-Bretagne augmente et, en ce moment, il dépasse le nombre des exilés des autres pays d'Europe centrale. S'il continue à augmenter, je ne peux pas exclure que nous serons obligés de rétablir l'obligation de visas," a déclaré l'ambassadeur britannique.

Préparation des finances tchèques à l'intégration à l'UE

Le système des finances de la République tchèque est bien préparé à l'adhésion à l'Union européenne. Une déclaration du membre du conseil de la Banque nationale tchèque, Ludek Niedermayer. "Les pays-candidats à l'Union, qui n'ont pas les systèmes financiers aussi libéraux que celui de la République tchèque, se heurteront, lors du processus de leur raprochement des pays de l'Union, à des problèmes plus graves," a-t-il souligné.

Privatisation de la Banque de commerce tchèque

Selon le ministre tchèque des Finances, Pavel Mertlik, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), désire participer à la privatisation de Komercni banka (Banque de Commerce), un des premiers établissements financiers tchèques. La BERD envisage d'acquérir près de 10 % des actions de la Banque de commerce.