Nouvelles Jeudi, 13. JANVIER, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Alain Slivinsky

Le Sénat et le médiateur

Les sénateurs tchèques viennent de décider de ne pas discuter de l'amendement de la loi sur le médiateur gouvernemental. Cela veut dire, en fait, que le Sénat a adopté le projet de loi. Il doit être signé, encore, par le Président de la République, Vaclav Havel. Etant donné que ce dernier a toujours été pour la fonction de médiateur en République tchèque, cela ne devrait pas être un problème.

Plan industriel pour l'an 2000

Le gouvernement vient d'adopter, selon les conditions de l'Union européenne, la conception de la politique industrielle et le Programme d'action pour une meilleure capacité de concurrence de l'industrie tchèque en l'an 2000. Une déclaration du porte-parole du cabinet, Libor Roucek. Le Programme d'action ne disposera, par contre, que d'un milliard et demi de couronnes tchèques contre les deux milliards planifiés.

Le gouvernement tchèque et l'Union européenne

Le gouvernement de la République tchèque est pleinement satisfait de son rapprochement à l'Union européenne dans le domaine législatif. Une déclaration du porte-parole du gouvernement, à l'issue de la réunion du cabinet. Les ministres ont donné leur accord au rapport de Pavel Rychetsky sur l'accomplissement des tâches législatives concernant l'entrée de la Tchéquie à l'Union.

Les peines alternatives pour les prisons tchèques

Selon le porte-parole du Service pénitencier tchèque, Eduard Vacek, les conditions de détention dans les prisons tchèques pourraient être meilleures, si des peines alternatives étaient plus souvent appliquées. Le fait que ces peines ne sont pas appliquées très souvent conduit à la surpopulation des établissements pénitenciers tchèques. Depuis 1994 les prisons sont surpeuplées en Tchéquie. Un taux d'environ 17 % de plus de prisonniers. Une raison aussi de la révolte des détenus dans certaines prisons tchèques depuis lundi.

Drôle de recours en grâce

Le recours en grâce d'un membre du Parti républicain tchécoslovaque, extrême droite, présumé coupable de diffamation de la nation juive, a été remis d'une manière peu commune au Président de la République, Vaclav Havel, dans la station thermale de Karlova Studanka, en Moravie du nord, où ce dernier est en séjour de repos. Le républicain, Cyril Malec, a remis le dossier à Vaclav Havel, lors d'une rencontre dans la nature, alors que la procédure exige un dépôt au bureau présidentiel.

Rencontre d'une partie de l'opposition tchèque

Mercredi, dans l'après-midi, une rencontre des représentants du groupe des quatre partis d'opposition, l'Union de la liberté, les chrétiens-démocrates, l'Alliance civique démocrate et l'Union démocratique, a eu lieu avec les leaders de l'association civique « Merci, allez-vous-en! », fondée samedi dernier par les signataires de l'appel portant le même nom... des anciens leaders estudiantins de 1989. Au programme, une éventuelle collaboration dans les changements sur la scène politique tchèque.

L'Union européenne et l'écologie

L'Union européenne a décerné un prix écologique à la ville tchèque de Bohême du nord, Usti nad Labem, pour sa politique dans le domaine de la protection de l'environnement. Usti a réussi à changer 95 % des systèmes de chauffage, à réaliser la désulfuration des usines chimiques et a arrêter l'exploitation des gisements de lignite voisins qui nuisaient grandement à l'environnement.

Préparation de la relève des forces armées tchèques au Kosovo

130 soldats de l'Armée tchèque ont commencé leur entraînement pour relever les forces de la KFOR tchèque au Kosovo. Ils se préparent en Bohême du sud, dans la région de Cesky Krumlov. La relève devrait avoir lieu à la fin du mois de janvier.