Nouvelles Jeudi, 15. JUILLET, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Le Premier ministre tchèque reçu par la Président de la République

Un an après la nomination du nouveau gouvernement social-démocrate issu des législatives, le Président de la République, Vaclav Havel, a reçu, au Château de Prague, le chef du cabinet, Milos Zeman. Cette rencontre a concerné surtout le bilan du travail du gouvernement.

Le Président et le ministre des Finances

Tout de suite après la rencontre du Président de la République avec le Premier ministre, Ivo Svoboda, ministre des Finances, est arrivé au Château de Prague. Selon les informations, les entretiens qu'il a eu avec le chef de l'Etat ont porté sur les changements qui pourraient intervenir au sein du gouvernement. Ivo Svoboda est l'un des ministres dont on parle beaucoup au sein de la social-démocratie au pouvoir et son siège est vraiment branlant.

Le chef de l'Etat et le plan d'aménagement de Prague

Le Président Vaclav Havel a aussi rencontré le ministre de l'Environnement, Milos Kuzvart, et le maire de Prague, Jan Kasl. Ces deux derniers ont exprimé leur désaccord devant les journalistes, lors d'une conférence de presse. Le ministre de l'environnment refuse la construction de nouvelles voies de communication, dans la capitale, qui nuiraient encore plus à l'écologie. Le maire de Prague a indiqué qu'ils n'avaient certainement pas été à la même rencontre. Selon lui, le nombre d'automobiles dans la capitale nécessite une solution. Le Président, d'après son porte-parole, est très intéressé par le développement de Prague, mais ne peut être un arbitre...

Intégration européenne

Selon Jaroslav Zverina, président de la Commission de la chambre des députés tchèques pour l'intégration européenne, les déclarations du prochain commissaire européen, Chris Patten, selon lesquelles, la Hongrie et la Pologne devraient faire partie le plus tôt possible de l'Union européenne, reflêtent un problème de cette dernière. Il affirme que les représentant européens se sont habitués à parler de ces deux pays sans connaître vraiment leur situation intérieure. Il ne pense pas que la Hongrie ou la Pologne soient tellement en avance sur la Tchéquie, dans le processus de l'intégration européenne. La Tchéquie est surtout critiquée pour sa politique nucléaire et la condition des Rom. Deux problèmes qui ne sont pas en rapport direct avec l'admission à l'Union.

Fin de la visite du ministre tchèque de la Défense nationale en Croatie

Le ministre tchèque de la Défense nationale, Vladimir Vetchy, vient de rentrer d'une visite de cinq jours, en Croatie. Il s'est rendu aussi en Bosnie-Herzégovine, où se trouve un contingent de l'armée tchèque opérant dans le cadre de la mission SFOR.

Aide au Kosovo

Les commissions du Sénat tchèque ne sont pas unanimes sur la possibilité d'émettre des Bons du Trésor qui devraient financer les deux milliards de couronnes tchèques que le gouvernement voudrait consacrer à l'aide au Kosovo, après la guerre. Pourtant, selon certains sénateurs, même de l'opposition, si le gouvernement ne trouve pas ces moyens financiers dans le budget de l'Etat, c'est la solution la moins coûteuse.

Retour des sportifs académiques

Les sportifs tchèques qui ont participé à la 20ème Universiade d'été de Majorque, viennent de rentrer au pays. Ils ont fait bonne figure parmi 6 000 sportifs de 129 pays, avec 4 médailles d'or, 5 d'argent, et 4 de bronze. Au classement des nations, ils ont terminé 12ème.