Nouvelles Jeudi, 16. SEPTEMBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Intensification des rapports tchéco-libanais

Un groupe de députés libanais, en visite de cinq jours en République tchèque, a rencontré les représentants de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Chambre des députés tchèque et a été reçu aussi par le ministre de la Défense, Vladimir Vetchy. L'objectif des entretiens est d'affermir les contacts tchéco-libanais au niveau parlementaire qui ne sont pas très intenses, pour le moment. Le vice-président du Parlement libanais, Ilija Farzli, a confirmé que le marché libanais est prêt à accueillir les firmes tchèques. Le chiffre d'affaires des échanges commerciaux a atteint, l'an dernier, 43,6 millions de dollars.

Visite de Vaclav Havel en Slovaquie

Encourager les relations mutuelles dont l'intensité a baissé notamment sur le plan politique, après la partition de la fédération tchécoslovaque en 1993, tel est le thème principal de la visite de deux jours que le Président tchèque, Vaclav Havel, entamera, ce vendredi, en Slovaquie.

Introduction de visas par les Bahamas

Les Bahamas, l'Etat de Commonwealth, ont introduit, ce mercredi, l'obligation de visas pour les ressortissants tchèques. Il s'agit d'une mesure réciproque, puisque l'obligation de visas existe déjà pour les ressortissants des Bahamas venant en République tchèque, a dit à l'agence CTK Donna Knowles-Low, secrétaire de la représentation des Bahamas à Londres. Le ministère tchèque des Affaires étrangères ignore les raisons de cette décision. Selon le département de presse du ministère, les relations diplomatiques n'ont pas encore été officiellement établies entre les Bahames et la République tchèque. Les Bahamas ont introduit l'obligation de visas également pour les ressortissants de Slovaquie, de Pologne, de Hongrie et de Russie.

Envoi d'un hôpital de campagne en Turquie

L'envoi d'un hôpital de campagne en Turquie sinistrée par le séisme, que la Chambre des députés a approuvé, doit encore être soumis à l'approbation du Sénat. Depuis le 23 août dernier, un groupe de médecins-secouristes tchèques se trouve en Turquie, et un deuxième groupe est arrivé dans la région d'Izmit la semaine dernière. Les frais du fonctionnement de l'hôpital sont évalués à 164 millions de couronnes.

Jean-Marie Le Pen effectuera en octobre une visite en République tchèque

Jean-Marie Le Pen, chef du Front national français, a accepté l'invitation du parti républicain de visiter la République tchèque. La visite s'effectuera du 14 au 18 octobre, a informé à une conférence de presse à Brno le chef des républicains, Miroslav Sladek. Ce dernier a tenu à souligner que les deux partis ont un programme presqu'identique, une raison de plus pour laquelle il est souhaitable qu'ils agissent ensemble. Les deux partis trouvent le langage commun notamment en ce qui concerne l'emploi des étrangers, la peine de la mort, mais aussi, par ex., le refus de l'Europe unie.

Conférence sur le rôle des communautés religieuses

Le rôle des communautés religieuses lors de l'édification de la démocratie, tel est le thème de la conférence internationale "La religion, l'Etat et la société dans l'Europe post-communiste", qui se déroule, de mercredi à vendredi, à Prague.

Les Belges élargissent leur implantation dans notre pays

La firme belge, Recticel, vient d'ouvrir une nouvelle usine à Bilina, en Bohême du nord. Une usine de fabrication du verre de sécurité pour l'industrie automobile, Splirec, s'y trouve depuis 1994 déjà. Le programme de production de cette deuxième usine sera identique, mais les technologies seront plus sophistiquées. D'ici à 2001, environ 20 millions d'euros seront investis dans le projet et la firme va employer entre 800 et 1000 personnes. Parmi les investisseurs, il y a la firme belge Glaverbel, propriétaire de 50% des actions de Splirec.

Sondage sur les intentions de vote

Un sondage effectué par l'institut IVVM révèle que si les législatives avaient lieu en septembre, le Parti civique démocrate, l'ODS, obtiendrait les meilleurs résultats. L'ODS serait, en effet, à la première place, avec 24% des suffrages, suivi du Parti communiste de Bohême et de Moravie dont les préférences ont augmenté à 20%. La social-démocratie, qui est actuellement au pouvoir, serait à la troisième place, avec 17% des voix.