Nouvelles Jeudi, 17. FÉVRIER, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

Discours de Vaclav Havel devant Parlement européen

Mercredi, le président de la République Vaclav Havel a tenu un discours devant le Parlement européen à Strasbourg. Il a présenté aux députés des Quinze, entre autres, sa vision de l'intégration de l'Europe, ainsi que de la création de la constitution européenne et de la deuxième chambre du Parlement européen - idées qu'il a déjà exposées l'année dernière au Sénat français. A l'issue de la rencontre de Vaclav Havel avec la présidente du Parlement européen, Nicole Fontaine, cette dernière s'est félicitée des idées de Vaclav Havel, sauf la création de la deuxième chambre qu'elle ne trouve pas strictement nécessaire.

On suit la situation en Autriche

Les négociations bilatérales entre la République tchèque et l'Autriche, concernant les points litigieux de l'histoire de nos deux pays, ne seront suspendues que momentanément. Le ministre des Affaires étrangères Jan Kavan attend que l'orientation de la politique étrangère de l'Autriche soit plus claire. Néanmoins, les députés tchèques se félicitent de la déclaration du chancelier autrichien Wolfgang Schüssel, selon laquelle l'Autriche ne conditionnera pas l'indemnisation des victimes envoyées pour des travaux forcés en Autriche par l'annulation des décrets Benes.

En dépit du gel des relations bilatérales, imposé par les pays de l'Union européenne, Jan Kasal, leader des chrétiens-démocrates tchèques, se rend ce vendredi à Vienne pour rencontrer le chancelier Wolfgang Schüssel. L'objectif de cette visite est d'éviter l'isolement politique des chrétiens-démocrates autrichiens, a déclaré Jan Kasal.

A propos de la situation au Liban

Dans un communiqué, le ministère tchèque des Affaires étrangères exprime son inquiétude quant à l'éventualité d'une escalade du conflit au sud Liban. Pour solutionner cette situation, il propose de reprendre le dialogue de paix entre Israël et la Syrie.

Fin à la hausse des salaires

Le ministre du Travail et des Affaires sociales Vladimir Spidla envisage de mettre un terme à la hausse constante des salaires du président de la République, des ministres, des députés, des sénateurs et d'autres hauts fonctionnaires. Selon le projet de loi que M. Spidla vient de soumettre au gouvernement, ces salaires devraient rester au même niveau jusqu'à la fin de 2002. La décision du ministre est motivée par les réactions négatives des Tchèques à cette augmentation permanente.

Visa obligatoire pour l'Ukraine?

L'Ukraine envisage d'instaurer l'obligation de visa pour les ressortissants tchèques. Elle réagit ainsi à la mesure prise par la République tchèque au début de cette année. La Russie qui, elle aussi, est concernée par cette mesure, ne s'est pas prononcée pour le moment.

Milos Zeman se rend en Moravie

Peu après son retour du Portugal, le chef du gouvernement tchèque, Milos Zeman, va se rendre à Ostrava, en Moravie du nord. Lors de sa visite de jeudi et de vendredi, Milos Zeman discutera avec les représentants des entreprises industrielles locales des urgences de cette région. Les grandes usines sidérurgiques d'Ostrava ayant été obligées de licencier, le taux de chômage a grimpé, l'année dernière, à 14%.

Une visite slovaque à Prague

Jeudi, Prague attend la visite du vice-ministre slovaque pour la législation, Lubomir Fogas. Il vient à Prague exposer à son homologue tchèque, Pavel Rychetsky, les expériences slovaques dans l'harmonisation de la législation avec les normes européennes. Le ministre slovaque sera reçu aussi par la présidente du Sénat, Libuse Benesova.

Lutte contre la mafia

Le procureur de la république italien chargé de la lutte contre la mafia, Pier Vigna, actuellement en visite en République tchèque, a mis en garde contre le crime organisé. La mafia pourrait, d'après lui, profiter des lacunes de la loi tchèque en matière de protection de l'environnement et concernant le stockage des matières toxiques et des déchets.

Aide humanitaire distribuée en Bosnie

Les soldats du contingent tchèque de la SFOR ont distribué, au nord-ouest de la Bosnie, plus de sept tonnes d'aide humanitaire. Elle a été organisée par l'association ADRA, en coopération avec la chaîne de télévision Prima. Des couvertures, des vêtements, des chaussures, des cadeaux pour enfants et même des lits pour une école maternelle ont été destinés aux populations ayant regagné, après la guerre, leurs domiciles.