Nouvelles Jeudi, 18. NOVEMBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

L'anniversaire de la Révolution de velours

Mercredi, la République tchèque a fêté le 10ème anniversaire des événements qui ont provoqué la chute du régime communiste. Pendant toute la journée, les pragois ainsi que la représentation politique tchèque sont venus déposer des gerbes de fleurs et allumer les bougies au pied de la plaque commémorative de la Révolution de velours, rue Narodni.

Dans la matinée, un conflit a éclaté devant la plaque commémorative qui rappelle l'intervention brutale de la police contre une manifestation des étudiants le 17 novembre 1989. Un groupe des sympathisants du secrétaire général du Parti des communistes tchécoslovaques, Miroslav Stepan, venus pour protester contre le capitalisme et le régime actuel en République tchèque, a suscité la colère de ceux qui voulaient se recueillir devant la plaque. La foule a repoussé les communistes à une certaine distance de la plaque. Après quelques minutes les manifestants communistes sont partis.

Parmi les personnalités invitées à cette occasion à Prague il y a également l'ancien président de l'Union soviétique, Mikhail Gorbatchev. Ce dernier a rencontré, entre autres, le Premier ministre tchèque, Milos Zeman. Les deux hommes politiques se sont entretenus de l'évolution dans leurs pays après novembre 1989, des causes du conflit en Tchétchénie et de la situation politique actuelle en Russie. A cette occasion Mikhail Gorbatchev a déclaré qu'il faut lutter contre les bandits mais aider la population tchétchène qui a beaucoup souffert, surtout sous le régime stalinien. Lors de la conférence "Dix ans après" au Château de Prague, Gorbatchev a refusé l'idée d'avoir ordonné au KGB de provoquer la chute du régime communiste en Tchécoslovaquie avant le 17 novembre.

L'Université Charles de Prague a décerné le titre de docteur honoris causa à un autre invité d'honneur, l'ancien Président américain, Georges Bush. Dans un discours prononcé dans la grande salle du Carolinum à Prague, Georges Bush a évoqué l'atmosphère de liberté qui avait régné à Prague lors de sa première visite en 1990 et manifesté son optimisme en ce qui concerne l'évolution future de la République tchèque.

Discours de Vaclav Havel

A l'occasion de la Journée de la lutte des étudiants pour la liberté, le président Havel a prononcé un discours dans la salle Vladislav au Château de Prague avant de remettre l'ordre du Lion blanc à six personnalités politiques mondiaux qui ont contribué à la chute du rideau de fer.

"Le temps est venu où nous devrions comprendre le monde comme un monde multipolaire, multiculturel et global qui nous appelle à une réforme conséquente de toutes les organisations et institutions internationales de sorte que celles-ci reflètent cette compréhension et soient en mesure de remplir les devoirs exigeants de l'époque... Je suis convaincu que la chute du communisme ne représentait pas seulement la libération des millions d'être humains opprimés et humiliés mais qu'elle était, pour différentes raisons, un appel à la civilisation moderne pour qu'elle reflète son état, ses orientations, ses menaces et qu'elle essaie de trouver ou de reconstruire la responsabilité d'elle-même..."

L'inauguration de l a statue de Winston Churchill

Mme Margaret Thatcher, ancien Premier ministre de Grande-Bretagne, a inauguré, dans le 3ème arrondissement de Prague, une statue de Winston Churchill. Plusieurs milliers de personnes ont assisté à cette cérémonie à laquelle ont participé le président de la Chambre des députés tchèque, Vaclav Klaus, et le petit fils de Churchill, Rupert Soames. "La statue rappelle que le prix de la liberté peut être élevé, qu'il faut parfois le payer par le sang, de la sueur et des larmes", a souligné à cette occasion Margaret Thatcher. Selon ses paroles Churchill qui "avait le don de la prévoyance" avait mis en garde contre le nazisme et le communisme.

Les festivités de Brno

Une cérémonie a eu lieu également à Brno, métropole de Moravie, dans la résidence universitaire Kounic qui avait été transformée, sous l'occupation nazie, en prison. On a évoqué à cette occasion les événements du 17 novembre 1939 ayant marqué le début des représailles des nazis contre les étudiants tchèques. 173 étudiants ont été déportés de cette prison dans des camps de concentration.

Le sommet de l'OSCE

L'Union européenne se félicite de l'initiative du président Vaclav Havel qui a proposé d'organiser en marge du sommet de l'Organisation de sécurité et de coopération en Europe, jeudi à Istanbul, une rencontre avec les représentants de l'opposition démocratique serbe.

Aide humanitaire à la Turquie

La ville de Plzen a réuni 500 000 couronnes, soit près de 100 000 FF, pour les victimes du récent tremblement de terre en Turquie. La somme a été versée au compte de la Charité catholique tchèque où il y a actuellement au total 2,5 millions de couronnes. Ces moyens financiers seront accordés, dans le cadre d'une coopération avec les associations Caritas France et Caritas Europe, à la construction de nouveaux bâtiments en Turquie.

Nick Cave à Prague

Jeudi, le poète, écrivain, chanteur, compositeur et pianiste australien, Nick Cave, donnera un concert à Prague. Pour la première fois, Nick Cave s'est présenté à Prague, il y a deux ans.