Nouvelles Lundi, 06. DÉCEMBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Vaclav Richter

Reconduction de Vaclav Klaus au poste de chef de l'ODS

Vaclav Klaus a été reconduit au poste de chef du Parti civique démocrate (ODS), formation principale de la droite tchèque. Lors du congrès de l'ODS à Liberec, en Bohême du nord, il était l'unique candidat à ce poste. Près de 80 % des délégués du congrès ont voté pour lui. Le congrès a élu aussi les vice-présidents du parti : Ivan Langer, Miroslav Macek, Libuse Benesova et Petr Necas. Il a chargé ses dirigeants de poursuivre les négociations sur la création d'une grande coalition gouvernementale de tous les partis représentés au Parlement, à l'exception des communistes. Les délégués ont rejeté une résolution appelant le parti à annuler l'accord d'opposition entre l'ODS et la social-démocratie qui permet au cabinet minoritaire social-démocrate de se maintenir au pouvoir. Après l'élection de Vaclav Klaus, on a été obligé d'évacuer la salle à cause d'un coup de téléphone anonyme menaçant les délégués par un attentat à la bombe.

Miroslav Grebenicek réélu chef du parti communiste

L'élection du nouveau chef du parti a eu lieu aussi au congrès du Parti communiste de Bohême et de Moravie dans la ville de Zdar nad Sazavou. Samedi, les délégués ont reconduit au poste de chef du parti Miroslav Grebenicek. Selon les derniers sondages, le Parti communiste de Bohême et de Moravie se place actuellement en deuxième position parmi les formations politiques tchèques, juste derrière le Parti civique démocrate de Vaclav Klaus.

Stratégie de rapprochement économique de la Tchéquie et de l'U.E.

Selon le vice-Premier ministre tchèque et ministre du Travail et des Affaires sociales, Vladimir Spidla, le cabinet tchèque a déjà préparé une stratégie de rapprochement du niveau des prix en République tchèque de celui existant en Union européenne. Ce processus s'échelonnerait sur une période de plusieurs années. Dans un débat télévisé, le ministre Spidla a déclaré que la Tchéquie sera prête à adhérer à l'Union européenne en 2003. Vladimir Spidla et le sénateur Richard Falbr, président de la Confédération tchéco-morave des unions syndicales, qui a participé également au débat, estiment qu'on procédera maintenant à un élargissement de l'accord d'opposition entre l'ODS et la social-démocratie et qu'on approuvera le projet de budget de l'Etat pour l'année prochaine.

Visite du Président de Mongolie

Le Président de Mongolie, Nacagin Bagabandi, arrivera, mardi, en République tchèque. Lors de sa visite officielle de trois jours, il sera accompagné de son épouse, du ministre mongole des Affaires étrangères et d'une délégation de représentants de 70 firmes mongoles. Avant d'arriver en République tchèque, il a visité déjà le Kirghizistan, la Hollande et la Pologne.

Loi sur la signature électronique

Lundi, le cabinet tchèque se penchera, entre autres, sur le projet de loi sur la signature électronique qui permettra le développement des transactions commerciales électroniques et une plus large exploitation des services d'Internet. Selon cette loi, on devra créer un institut de vérification des informations qui délivrera les certificats sur l'authenticité des signatures électroniques.

Le pianiste Andras Schiff à Prague

Le public de la salle du Rudolfinum à Prague a longuement applaudi, samedi, le célèbre pianiste américain d'origine hongroise, Andras Schiff, et le quatuor Panocha. Le pianiste et le quatuor tchèque ont exécuté un quintette et un quatuor avec piano d'Antonin Dvorak. Ils avaient joué déjà ensemble à Vienne, à Madrid et à Rome et ils se produiront aussi au festival de Salzbourg. Lundi, Andras Schiff et la Philharmonie de chambre de Prague proposeront encore au public de la capitale tchèque le concerto pour piano et orchestre d'Antonin Dvorak.

La neige dans les Beskides

Une couche de 30 à 50 centimètres de neige a couvert le massif des Beskides en Moravie du nord. Les conditions pour les sports d'hiver sont excellentes, la neige continue à tomber, mais les skieurs ne sont que peu nombreux. Par contre, des dizaines de skieurs sont arrivés, ce week-end, dans les monts des Géants en Bohême du nord où, pourtant, ils ne pouvaient faire du ski que sur la neige artificielle.