Nouvelles Lundi, 14. FÉVRIER, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Jaroslava Gissubelova

Le Premier ministre tchèque en visite au Portugal

Le Premier ministre, Milos Zeman, accompagné d'une dizaine d'hommes d'affaires, effectue, lundi et mardi, une visite au Portugal. Le principal objectif de cette visite est d'encourager le développement prometteur des contacts commerciaux. Le chiffre d'affaires des échanges réciproques accuse une croissance depuis les deux dernières années. En 1999, les exportations tchèques au Portugal ont atteint 3,3 milliards de couronnes, soit l'équivalent de 600 millions de FF.

Milos Zeman invité de la TV Nova

Invité d'un débat dominical de la télévision privée, Nova, Milos Zeman a confirmé indirectement que les changements au sein du cabinet ne devraient pas toucher le ministre de l'Industrie et du Commerce, Miroslav Gregr. Une satisfaction du travail de ce ministre a été exprimée, dans ce même programme, par le leader syndical, Richard Falbr, qui, dans un récent passé, demandait sa révocation. M. Falbr a apprécié les activités du ministre dans le domaine du soutien des investissements étrangers et des exportations tchèques.

Le chancelier autrichien ne lie pas l'entrée de la R.T. à l'U.E. aux questions du passé

Dans une interview au journal Kurier, le chancelier autrichien, Wolfgang Schüssel, a indiqué que son pays ne conditionnerait pas l'entrée de la République tchèque à l'Union européenne par son ouverture envers la question des expulsés. "Les problèmes des restitutions et de la succession juridique ont toujours été un thème bilatéral. Il faut en discuter dans l'esprit du bon voisinage, non pas les utiliser pour poser des conditions", a répondu le chancelier autrichien à la question du journal Kurier de savoir si les décrets Benes sont un obstacle sur la voie de Prague d'accéder à l'Union européenne.

Ministre des Affaires étrangères de l'Autriche sur sa politique envers la R.T.

Mme Benita Ferrero-Waldner, ministre des Affaires étrangères de l'Autriche, a assuré, de son côté, que son pays oeuvrerait en vue de l'indemnisation des Allemands des Sudètes qui, après la fin de la guerre et avant d'être expatriés en Autriche, avaient été envoyés par les autorités tchécoslovaques dans des camps de travail. En même temps, elle a souligné, elle aussi, que Vienne ne conditionnerait pas l'adhésion de la République tchèque à l'Union européenne aux questions bilatérales.

Conférence de la communauté Ackermann

La compréhension tchéco-allemande dans le cadre du processus d'intégration européenne a été le thème d'une conférence organisée, pendant le week-end, à Prague, par l'association chrétienne la Communauté Ackermann. Fondée en 1946 en tant qu'association catholique réunissant les Allemands des Sudètes expulsés, cette association compte aujourd'hui plus de 200 membres en République tchèque. Le programme de la conférence a confirmé qu'il y a des deux cotés, tchèque et allemand, des jeunes qui veulent contribuer à une réconciliation réciproque, a dit le porte-parole des évêques catholiques, Daniel Herman, participant actif aux activités de la communauté Ackermann.

Le festival de film, Febiofest, se poursuit en Slovaquie

Les projections du festival international de film, de télévision et vidéo, Febiofest 2000, se sont terminées, dimanche, dans des villes tchèques et moraves pour se déplacer dans des cinémas en Slovaquie. La 7ème édition de ce festival propose des films tchèques et étrangers. Aux spectateurs slovaques, il offrira, en plus, une rétrospective de l'opérateur Miroslav Ondricek, proche collaborateur de Milos Forman, et celle du metteur en scène italien, Gianni Amelio.

Succès de Jean Miotte à Prague

Une exposition de tableaux du peintre français Jean Miotte, actuellement installée à la galerie le Manège impérial, au Château de Prague, jouit d'un grand intérêt des visiteurs. Rappelons que Jean Miotte est l'un des représentants les plus marquants de l'art informel. Outre la peinture, il se consacre à l'art graphique et au dessin.

Le chanteur Karel Gott a remporté une enquête de popularité

Le chanteur Karel Gott est devenu vainqueur absolu de l'enquête pour la personnalité la plus populaire du petit écran pour 1999. Dans cette même enquête, il a occupé la première place également dans la catégorie des chanteurs. A la somme financière, dont ce prix est dotée, Karel Gott a ajouté un chèque et consacré la somme totale de 100 000 couronnes à la fondation S.O.S. Enfant.