Nouvelles Lundi, 25. OCTOBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

L'accord de tolérance remis en cause

L'accord de tolérance, signé après les législatives de 1998 entre le Parti social-démocrate tchèque et le Parti civique démocrate, l'ODS, en vue de maintenir la stabilité politique sous un gouvernement minoritaire, est une « chose dépassée », estime le président du groupe des députés de l'ODS, Vlastimil Tlusty. La semaine dernière, le Parti civique démocrate a proposé la formation d'une grande coalition gouvernementale qui serait composée de tous les partis représentés au Parlement, sauf les communistes. Les autres partis démocratiques ont refusé cette proposition.

Une plainte contre le ministre de la Santé publique

Helena Rögnerova, directrice de l'Hôpital universitaire de Prague-Motol vient de porter plainte contre le ministre de la Santé publique, Ivan David, et son vice-ministre, Petr Pokorny. Selon Rögnerova, le ministre David l'a contrainte à signer un contrat défavorable avec la firme qui doit assurer l'alimentation dans son hôpital. A cause de ce contrat, l'hôpital perdrait environ 22 millions de couronnes par an. Le ministre David rejette les accusations de Rögnerova et, selon les informations non confirmées, il envisage de la révoquer de ses fonctions.

Economie en retard

La République tchèque a un retard de deux ans sur la Hongrie et la Pologne... Une déclaration de Jan Svejnar, directeur de l'Institut Davidson à l'Université de Michigan. Pour rattraper son retard économique, Prague doit achever notamment le processus de privatisation et la réforme fiscale, constate-t-il.

La protection de l'environnement

La République tchèque aura besoin d'environ 250 milliards de couronnes pour pouvoir satisfaire aux demandes de l'Union européenne dans le domaine de la protection de l'environnement... Un constat du ministre de l'Environnement, Milos Kuzvart, à l'issue d'une rencontre avec les représentants des villes et communes de Bohême centrale. Quelque 63% de cette somme énorme devraient être payés par le secteur privé, a-t-il dit.

Le sommet de l'Initiative centre-européenne

Les 5 et 6 novembre, Prague deviendra le théâtre du sommet des premiers ministres des seize pays membres de l'Initiative centre-européenne. Fondée en 1989, ce groupement oeuvre en vue de contribuer au développement des relations entre les pays membres, notamment sur le plan politique et économique. Cette année, où l'Initiative fête son dixième anniversaire, la présidence a été confiée à la République tchèque. Lors du sommet, les ministres devraient non seulement présenter une nouvelle stratégie, mais participer aussi au Forum économique organisé à Prague par la BERD.

L'afflux de réfugiés clandestins ne s'affaiblit pas

Les réfugiés clandestins venus notamment des pays d'Europe orientale n'abandonnent toujours pas l'idée de quitter leur pays pour s'installer à l'Occident. Samedi, la police des frontières a retenu un groupe de 5O réfugiés roumains qui voulaient franchir la frontière allemande. Dans les coffres de six voitures que les réfugiés avaient louées à Prague, la police a trouvé seize enfants.

Le Prix Europe pour le film tchèque

Le film « Le retour d'un idiot » du jeune réalisateur tchèque, Sacha Gedeon, vient de remporter le Prix principal au festival de programmes télévisés et radiophoniques « Prix Europe » de Berlin. Le prix est doté de 6000 euros.

Opéra

Les amateurs de l'opéra ont l'occasion, lundi à l'Opéra national, d'entendre la voix de la célèbre soprano canadienne d'origine finlandaise Eilana Lappalainen. Au programme: « Der Freischütz » de Carl Maria von Weber.