Nouvelles Mardi, 09. NOVEMBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Vaclav Richter

Appel de Günter Verheugen

M. Günter Verheugen, membre de la Commission européenne, a lancé à Bruxelles un appel à la coordination des forces du gouvernement et de l'opposition en République tchèque pour accélérer le processus d'intégration du pays à l'Union européenne. Devant le Comité parlementaire d'intégration Union européenne - République tchèque, il a appelé aussi à un rapprochement plus rapide de la législation tchèque de l'acquis communautaire, à une réforme de la justice, à une lutte plus énergique contre la corruption et le crime organisé et à une meilleure intégration de la minorité rom dans la société tchèque.

Réaction à une lettre des Roms tchèques adressée au gouvernement

La lettre ouverte adressée au gouvernement tchèque, dans laquelle les représentants rom dénoncent la discrimination de leur minorité en République tchèque, nuit à tous les Roms intègres. Une déclaration de Pavel Tosovsky, maire d'une circonscription de la ville d'Usti nad Labem. C'est dans ce quartier que la municipalité a fait ériger une clôture entre la rue et deux bâtiments habités en majorité par des Roms, ce qui a provoqué de nombreuses protestations. Selon Pavel Tosovsky, la lettre demandant la démolition de la clôture et accusant l'administration tchèque de racisme pourrait détériorer les rapports entre la minorité rom et la population majoritaire.

Une plainte des Roms d'Ostrava

Les parents de plusieurs enfants rom de la ville d'Ostrava envisagent de porter plainte à la Cour européenne pour les droits de l'homme auprès du Conseil de l'Europe à Strasbourg, car ils estiment que la décision des autorités de placer leurs enfants dans des écoles d'adaptation n'est pas justifiée. La Cour constitutionnelle tchèque, à laquelle ils s'étaient déjà adressés, a rejeté leur plainte.

Augmentation des effectifs aux frontières tchèques

Le ministère de l'Intérieur tchèque envisage d'augmenter le nombre des gardes frontière tchèques de 270 personnes. On prépare aussi la création d'une unité de gardes motorisée. Selon le ministre de l'Intérieur, Vaclav Grulich, la République tchèque doit montrer à ses partenaires de l'Union européenne qu'elle est capable d'éliminer l'afflux de migrants illégaux.

Activités des services spéciaux d'Europe de l'Est

M. Jan Vidim, membre de la Commission de la Défense et de la Sécurité de la Chambre des députés tchèques, estime que les activités des services spéciaux de pays d'Europe de l'Est, notamment russes et ukrainiens, sur le territoire tchèque, se sont intensifiées d'une façon importante après l'adhésion de la République tchèque à l'OTAN. Il pense que ces activités représentent un certain danger pour la République tchèque.

L'Autriche et la politique énergétique

Si les futurs partenaires de l'Union européenne ne corrigeaient pas leur conception de la politique énergétique, le Conseil national autrichien pourrait ne pas approuver leur intégration à l'Union. Une déclaration du chef du gouvernement régional de Basse-Autriche, Erwin Pröll, qui a participé au IVe congrès du renouveau de la campagne à Uherske Hradiste. Selon Erwin Pröll, ce problème ne concerne pas que la République tchèque mais tous les pays candidats à l'intégration européenne.

Avertissement pour les investisseurs potentiels en République tchèque

C'est sous la forme d'annonces publicitaires dans les journaux The New York Times et The Washington Post que la société CME lance un avertissement aux milieux d'affaires et les déconseille d'investir en République tchèque. La société CME avait investi dans la télévision privée tchèque NOVA. Elle a ensuite accusé les organisations contrôlées par le directeur de la télévision NOVA, Vladimir Zelezny, d'avoir violé des contrats internationaux.

Un contrat pour la compagnie Vitkovice

La compagnie métallurgique tchèque Vitkovice vient de conclure un contrat avec la compagnie grecque Panelco Electric concernant la première étape de construction d'une usine d'incinération des ordures avec une centrale électrique de 140 MW pour la ville de Salonique, en Grèce. Le contrat représente au total une somme de 280 millions de dollars, dont 230 millions pour la compagnie de Vitkovice. C'est la commande la plus importante que la firme tchèque ait obtenue depuis 1990.