Nouvelles Mardi, 12. DÉCEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Omar Mounir

Vaclav Havel: une vision claire de l'Europe

Le président Vaclav Havel s'est félicité du "compromis acceptable" sur les réformes de l'Union européenne auquel est parvenu le sommet de Nice. Le sommet a laissé comprendre qu'il est possible d'admettre la première vague des nouveaux membres en juin 2004. Vaclav Havel a souligné à cette occasion l'importance d'une vision claire de l'unification européenne, et pas seulement, a-t-il dit, "dans le domaine économique, mais surtout dans les domaines politique et social".

Le sommet de Nice et les Affaires étrangères tchèques

Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, les résultats du sommet de l'Union européenne peuvent être considérés, au point de vue de la République tchèque, comme très positifs, principalement parce qu'ils ouvrent la voie à l'élargissement de l'Union. "Ils sont, a-t-il dit, en parfaite symbiose avec les ambitions de la Tchéquie concernant son admission dans les meilleurs délais".

Vaclav Klaus et les résultats du sommet européen

Vaclav Klaus, chef du Parti civique démocrate (ODS) et président de la Chambre des députés, considère que le sommet a démontré clairement "l'immensité de la complication, la compromission et les contradictions" du processus d'intégration européen. "Il a clairement prouvé, ajoute Vaclav Klaus, qu'en Europe dominent et domineront les intérêts des nations, quoi qu'on en dise et quels que soient les rêves d'une éventuelle disparition des nations et des Etats au profit d'une Europe unifiée."

Les résultats du sommet et le pouvoir législatif tchèque

Pour sa part, le président de la Commission affaires étrangères à la Chambre des députés, Lubomir Zaoralek (social-démocratie), voit dans les résultats du sommet de Nice un appel à la République tchèque afin qu'elle accélère les réformes préalables à l'admission. Au Sénat on juge les résultats de ce sommet "satisfaisants" pour la Tchéquie. Le député Jan Zahradil, du Parti civique démocrate (ODS), estime que pendant ce sommet, ce sont les intérêts de chaque nation prise séparément qui l'ont emporté sur les intérêts européens, flous et indéfinis. Enfin le président des députés communistes tchèque, Vojtech Filip, se félicite que la voix des petits pays ait été entendue lors du sommet.

La prison avec sursis pour un éditeur

Trois ans de prison avec un sursis de cinq ans et une amende de deux millions de couronnes, telle est la sanction infligée par le tribunal à Michal Zitko, éditeur, pour avoir publié la version tchèque de Mein Kampf d'Adolf Hitler. Il a été déclaré coupable de propagation d'idéologies racistes et attentatoires aux droits de l'homme. L'avocat de Zitko a fait appel sur le champ de cette décision.

Pas de neige, par d'argent

Le temps anormalement doux pour la saison aura été à l'origine de la perte de plusieurs dizaines de milliers de couronnes par les propriétaires de chalets de montagne en Moravie. L'absence de neige et la pluie ont conduit les estivants à annuler leurs réservations. "Tous les gens qui ont réservé ont annulé en attendant la neige, et quand je pense que je devais être complet à l'heure qu'il est, je constate que je perds 30.000 à 40.000 couronnes par jour, (l'équivalent de 8000 FF)", a déclaré le propriétaire d'un chalet.

Le droit d'asile en Tchéquie: des chiffres

Pour les 11 mois écoulés de cette année, 7793 réfugiés de 64 pays ont demandé le droit d'asile en République tchèque. C'est ce qui ressort d'une information du ministère de l'Intérieur. Pour l'an 1999, les demandeurs du droit d'asile étaient 7219. Il y avait en Tchéquie, au 30 novembre de cette année, 1190 réfugiés ayant obtenu le droit d'asile et 4425 demandeurs en attente de réponse. La majorité des réfugiés viennent d'Afghanistan (14 % des demandeurs), suivis par les Ukrainiens (12 %), puis les Slovaques (9 %).

L'informatique et la promotion de l'emploi

Création, dans la ville de Most, en Bohême du nord, du premier centre utilisant le programme CyberSkills, de la société International Computers Limited (ICL). Le but de ce programme et de permettre aux personnes intéressées d'apprendre le plus vite possible à employer la technologie informatique, ce qui les rendrait plus aptes à trouver un emploi.