Nouvelles Mardi, 14. NOVEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

Echos électoraux

Le désintérêt de l'électorat pour les premières élections régionales et les élections sénatoriales partielles était une surprise désagréable pour le Président de la République, Vaclav Havel. Selon lui, c'est un avertissement témoignant de ce que les citoyens pensent de la politique et des institutions politiques.

Le Premier ministre et leader du parti social-démocrate, Milos Zeman, assume la responsabilité de l'échec de la social-démocratie aux élections. Néanmoins, il ne considère pas comme raisonnable de quitter le poste de président du parti immédiatement lorsqu'il avait planifié son départ pour le printemps prochain. Rappelons que seul un tiers des électeurs ont participé dimanche aux élections régionales et sénatoriales partielles.

Le conseil de la Banque nationale tchèque

Un jour après son retour du congé au Portugal, le Président de la République, Vaclav Havel, a ouvert les négociations précédant la nomination de nouveaux membres du conseil de la Banque nationale tchèque, y compris le nouveau gouverneur. L'ancien gouverneur Josef Tosovsky a démissioné le 31 octobre dernier et le Président Havel doit nommer son successeur d'ici à la fin de novembre.

République tchèque membre du Groupe d'armement ouest-européen

Lundi à Marseille, la République tchèque mais aussi la Finlande, la Suède, l'Autriche, la Hongrie et la Pologne sont devenues membres du Groupe d'armement ouest-européen, l'une des structures de l'Union de l'Europe de l'Ouest qui poursuivra ses activités même après la disparition de cette dernière. Désormais, le Groupe compte 19 pays européens et des entreprises d'armement et militaires pour coopérer dans l'industrie d'armement.

Dette russe vis-à-vis de la Tchéquie - une question ouverte

La dette russe à l'égard de la République tchèque, le déficit des échanges commerciaux avec la Russie et l'échange des investissements, tels étaient les thèmes qui figuraient à l'ordre du jour des entretiens, lundi à Prague, entre le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, et le ministre du gouvernement russe, Igor Souvalov. La dette russe est estimée à 3,5 milliards de dollars américains, tandis que le déficit des échanges commerciaux approche de 1,2 milliards.

Ministre des Finances aux Philipines

Dans le cadre de son périple de neuf jours en Asie du Sud-Est, le ministre tchèque des Finances, Pavel Mertlik, a signé un accord sur la suppression de la double imposition, ainsi qu'un accord sur la suppression de l'obligation de visa pour les porteurs des passeports diplomatiques et de service. Le ministre Mertlik a négocié aussi la participation tchèque aux projets de transports, dont la livraison de 73 tramways tchèques pour 100 millions de dollars pour la ville de Manille.

Victime tchèque à Kaprun ?

Tout porte à croire qu'une Tchèque est morte lors de l'accident tragique du funiculaire de Kaprun en Autriche. Aux dires de Jaroslav Hovorka, propriétaire d'une pension de Kaprun, il s'agit d'une monitrice de ski qui travaillait dans sa pension. Il l'a vue monter au funiculaire avec un groupe de Japonais qu'elle accompagnait.

M. Havel se rendra en France

Le Président de la République, Vaclav Havel, se rendra en France vers la fin de ce mois. Dans le cadre de cette visite de travail il se verra décerner le Grand Prix de l'Académie mondiale des Cultures pour son apport culturel à la politique. Pour la dernière fois, Vaclav Havel a visité la France en février de cette année. L'Académie a été fondée en 1992, par Elie Wiesel, Prix Nobel de paix, avec le concours d'hommes politiques français.

SIDA

Commencement, lundi, dans la ville d'eau de Podebrady en Bohême orientale, du neuvième séminaire international sur le SIDA et la drogue. On y rendra publiques les dernière statistiques sur le nombre de personnes séropositives en République tchèque et dans le monde entier.

Consul honoraire d'Anvers

Paul Van Denbempt, homme d'affaires, commerçant et ami de longue date des pays tchèques et de la Slovaquie est devenu consul honoraire de la République tchèque à Anvers. Dans cette nouvelle fonction, il veut non seulement encourager les échanges commerciaux entre les deux pays, mais contribuer aussi à l'adhésion la plus rapide de la Tchéquie à l'Union européenne. M. Van Denbempt travaille en République tchèque depuis 1981. Sa firme Belimpex a réalisé régulièrement environ un tiers des exportations vers la Tchécoslovaquie et, après l'éclatement de la fédération, vers la République tchèque et la Slovaquie.