Nouvelles Mardi, 21. DÉCEMBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Omar Mounir

La grippe à Prague

A en croire les services d'hygiène pragois, la grippe est dans nos murs depuis la semaine dernière déjà. L'indice en serait l'augmentation des personnes ayant des complications pulmonaires: plus 19% la semaine dernière où ils étaient 1752 à présenter ces symptômes sur 100.000 habitants. Quant à la vaccination contre la grippe, elle continue dans notre capitale moyennant 200 couronnes, soit près de 36 FF.

Le président Vaclav Havel se porte bien

La fatigue ayant conduit le président Vaclav Havel a écourter son séjour au Vatican ne fut pas le fait d'une infection virale comme le craignait son médecin personnel, le Dr Ilja Kotik. Il vient de déclarer que Vaclav Havel, à qui il a conseillé quelques jours de repos, se porte mieux.

Le Dr Kotik précise par ailleurs que le président doit perdre du poids: dix kilos de moins et une condition physique meilleure, ce qui lui permettrait de s'opérer d'une légère hernie abdominale, consécutive à son opération précédente du gros intestin. Le président a commencé sa cure d'amaigrissement au mois de novembre dernier, lors de son séjour de repos au Portugal, et il est prévu qu'il ait deux autres séjours identiques en janvier et en mars.

Le budget provisoire peut gêner le fonctionnement de la police

Le ministre de l'Intérieur, Vaclav Grulich, met le gouvernement et le Parlement devant leur responsabilité. Si son ministère devait marcher, dès janvier, avec un budget provisoire, en attendant l'adoption du budget national, les liquidités disponibles pourraient s'avérer insuffisantes et la sécurité en pâtir. "Les problèmes qui nous menacent, a-t-il dit, ce sont les députés qui font du budget un bâton dans les roues qui doivent en prendre conscience".

Grèves et manifestations: des salaires impayés

Grève, ce 20 décembre, du personnel à l'entreprise de construction mécanique CKD à Prague. Ils sont 1600, les ouvriers et employés à réclamer leur salaire, impayé depuis plusieurs mois. Les sommes dues s'élèvent à 76 millions de couronnes, soit près de 13,5 millions de FF. Le rassemblement donna lieu à une manifestation, avec, à sa tête, Richard Falbr, président de la Confédération tchéco-morave des unions syndicales, et à laquelle se sont joints des représentants de la firme de fabrication des tracteurs, Zetor de Brno, son personnel est confronté au même problème.

Les manifestants dénoncent le non-paiement des salaires et réclament l'accélération de l'adoption de la loi sur les faillites ainsi que la loi sur la protection des salariés en cas de cessation de paiement de l'entreprise. Un projet de loi allant dans ce sens sera examiné par le gouvernement avant la fin de l'année et soumis à la Chambre début janvier. Et déjà les syndicats annoncent un autre rassemblement, ce mardi, devant la Chambre des députés, de 2000 à 3000 ouvriers qui réclament leurs salaires.

Les festivités du 31 décembre

C'est un grand show qui attend cette année tous ceux qui ont choisi de vivre le passage à l'an 2000 à Prague et seront au centre ville dans la soirée du 31 décembre. Quatre scènes sont prévues: à la place de la Vieille-Ville, à la fameuse place Saint-Venceslas, au marché Havel et devant le théâtre des Etats. Partout se produiront des artistes parmi les plus célèbres. L'information est donnée par Milan Smerda, président de l'Association pour le renouveau et le développement des métiers et traditions artistiques qui accompagnaient autrefois les fêtes de Noël et de fin d'année. Les feux d'artifice et un spectacle de laser seront au programme.

Les Tchèques et le siècle prochain

Selon un sondage IVVM, les Tchèques se déclarent en majorité optimistes quant à leur avenir lors du siècle prochain. Plus de deux tiers des personnes interrogées se sont prononcées dans ce sens. En revanche ils sont moins optimistes, s'agissant de l'avenir de la République tchèque et même de l'humanité.