Nouvelles Mardi, 23. NOVEMBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Infos 23.11.99

Josef Lux n'est plus

Josef Lux, anciennement président de l'Union chrétienne-démocrate, vice-premier ministre, ministre de l'Agriculture et député, est décédé ce lundi matin à 4h 30 mn, heure d'Europe centrale, à la clinique Hutchinson à Seattle, aux Etats-Unis, où, après avoir subi une greffe de la moelle, son organisme a cédé à une pneumonie. C'est toute la République tchèque qui est consternée par la nouvelle. L'homme de 43 ans que fut Josef Lux, modéré et particulièrement dynamique, adversaire politique redoutable de Vaclav Klaus, fut plutôt aimé. Biographie du regretté et détails de l'événement dans la suite de notre émission.

Nombreuses réactions à la disparition de Lux

Les réactions sont nombreuses. C'est toute la classe politique, les représentants de l'Eglise catholique et diverses associations qui ont exprimé leur profonde tristesse. Le président Vaclav Havel est convaincu que la mort de Josef Lux est une perte pour la République tchèque. Le chef de l'ODS et de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, n'a pas caché sa tristesse et sa profonde émotion. "J'ai vécu avec lui, a-t-il dit, plusieurs moments dramatiques et historiques, des moments fertiles de coopération mais aussi de rivalité politique, et, à chaque instant, il nous fut donné d'apprécier l'homme conscient, conséquent avec lui-même et travailleur que fut Josef Lux. Il n'épargne aucun effort pour faire valoir les causes auxquelles il croit". Pour sa part, la vice-présidente de la social-démocratie, Petra Buzkova, a déclaré qu'avec Josef Lux s'en va l'un des rares hommes politiques qui ont gagné en dignité ces dix dernières années.

La Tchéquie paiera-t-elle des millions pour un litige de télévision?

En litige avec l'influent homme d'affaires américain, Ronald Lauder, à cause de la télé Nova, la République tchèque, assignée devant un tribunal d'arbitrage, s'est trouvée dans la nécessité de recourir aux services d'un juriste international de la firme Clifford Chance. Selon le ministre des Finances Pavel Mertlik, les frais pour les services préliminaires afférents à la procédure d'arbitrage s'élèveraient à plusieurs millions de couronnes. Et déjà, selon le porte-parole du ministère, Libor Vacek, on a bloqué dans les réserves budgétaires cinquante millions de couronnes, soit 8,9 millions de FF. Il a ajouté que Clifford Chance a gagné l'appel d'offres et que le ministère est décidé à signer un contrat avec lui.

Congrès qui n'apporterait rien de nouveau

C'est du 4 au 5 décembre qu'aura lieu le congrès du Parti communiste de Bohême et de Moravie où sera élue la nouvelle direction et adopté le nouveau programme, apprend-on de la porte-parole de ce parti, Vera Zezulkova. Les observateurs ne s'attendent pas à ce qu'il y ait de changement à la tête du parti. Compte tenu du soutien massif qu'apportent les organisations régionales au président Miroslav Grebenicek et son vice-président Vlastimil Balin, les délégués ne pourront que les reconduire dans leurs fonctions.

Réunion des ambassadeurs tchèques dans les pays de l'Union européenne

Réunion, ce lundi à Prague, de tous les ambassadeurs de la République tchèque en poste dans les pays membres de l'Union européenne. A l'ordre du jour, le processus d'élargissement de l'Union précisément. Selon le secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Pavel Telicka, les consultations entre ambassadeurs et experts ayant la charge de la problématique de l'Union à l'intérieur de la République tchèque, sont de nature à renforcer le succès du rapprochement avec l'Union et à améliorer à l'avenir l'image de marque de la République.

Arrestation et inculpation de skinheads

Une affaire extrêmement grave et regrettable! C'est dans ces termes que le maire de la ville de Ceske Budejovice, Miroslav Tetter, chrétien-démocrate, a qualifié l'attaque perpétrée dans la soirée de samedi par un groupe de trente skinheads contre les participants à une rencontre de Roms au restaurant Modra Hvezda, et qui a fait plusieurs blessés. Selon le maire, c'est le premier cas du genre à Ceske Budejovice et tout indique qu'il ne s'agit pas d'une action concertée. La police, qui a engagé immédiatement des recherches, a déjà procédé à l'arrestation de deux skins. Sur le champ, elle les a inculpés de vandalisme et destruction des biens d'autrui, plus tard de violence contre des groupes de citoyens et des individus. Les deux inculpés sont toujours dans les locaux de la police en attendant leur mise en détention préventive. Ils encourent de 6 mois à trois ans de prison.