Nouvelles Mardi, 26. MAI, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

NOUVELLES 26.5.98

Les élections 1998

Le 25 mai a été la date limite de l'enregistrement des listes des candidats pour les législatives anticipées de juin. Les partis politiques et les coalitions officiellement enregistþés par les commissions électorales régionales doivent payer une caution de 200 000 couronnes pour chaque circonscription électorale dans laquelle ils ont leurs candidats. Parmi les partis politiques qui ont décidé de ne pas payer la caution ou qui ne seront pas en mesure de la payer, faute d'argent, il y a pour le moment l'Alliance civique démocrate, le Bloc de droite ou l'Alternative 2000.

L'ODS veut regagner ses anciens membres

Le Parti civique démocrate, l'ODS, de Vaclav Klaus veut regagner ses anciens membres qui l'avaient quitté, après une série de scandales financiers, vers la fin de l'année dernière, pour intégrer l'Union de la liberté de Jan Ruml, une information du président du groupe des députés de l'Union de la liberté, Pavel Pesek. Ce dernier n'a pas exclu qu'il y en a ceux qui veulent profiter de ces retours d'anciens membres de l'ODS dans la campagne électorale. Jindrich Vodicka, ex-ministre de l'Intérieur a annoncé, dimanche dernier, son intention de rejoindre l'ODS.

Les négociations sur l'adhésion de la République tchèque à l'UE

L'intégration de la République tchèque à l'Union européenne est le thème des négociations de Nicolaus van der Pas, principal négociateur de la Commission européenne pour l'entrée de nouveaux candidats à l'UE, avec le chef de la diplomatie tchèque, Jaroslav Sedivy, et le Premier ministre, Josef Tosovsky. L'objectif de ces premières négociations est de s'informer de l'état des préparatifs de la Tchéquie à son intégration à l'Union.

Les sénateurs tchèques à Paris

Une délégation de la commission des Affaires étrangères du Sénat tchèque a commencé, lundi, une visite de cinq jours en France, pendant laquelle elle rencontrera le président du Sénat français, René Monory, les représentants du Conseil constitutionnel, Simon Veil et Yves Guen, ou le commandant en chef d'état-major des forces armées françaises, Jean-Pierre Kelch. A l'ordre du jour de cette visite: l'élargissement de l'OTAN et de l'UE.

Les réactions tchèques aux élections en Hongrie

Le gouvernement hongrois sortant de Gjula Horn a fait beaucoup pour la prospérité économique de la Hongrie - une réaction de Milos Zeman, chef des sociaux-démocrates tchèques et président de la Chambre des députés, aux résultats préalables des élections en Hongrie, remportées par le groupe libéral de droite, Fideszs. Le président du Parti civique démocrate, Vaclav Klaus, et le président de l'Union de la liberté, Jan Ruml, se félicitent du succès électoral de la droite en Hongrie.

Les évêques catholiques à Bruxelles

Une délégation d'évêques catholiques tchèques et moraves est partie, lundi, pour une visite de deux jours en Belgique, qui s'effectue sur l'invitation de la Commission européenne. A Bruxelles, les évêques catholiques devraient se familiariser avec les processus d'intégration européenne. L'Eglise catholique tchèque veut profiter de cette visite pour manifester son soutien à l'adhésion de notre pays à l'UE, ainsi qu'à l'OTAN.

Une conférence sur les droits de l'homme

Le passé et le présent des droits de citoyens, de nations et de minorités ethniques - tel est le thème de la 7ème conférence du Club régional de l'UNESCO qui a commencé, lundi, dans la ville morave de Kromeriz. Parmi les participants à la conférence, il y a, entre autres, le président du Sénat, Petr Pithart, le ministre de l'Enseignement, Jan Sokol, ou la présidente de la Commission tchèque de l'UNESCO, Jaroslava Moserova.

Economie

La balance du commerce extérieur de la République tchèque a accusé, au mois d'avril, un solde débiteur de 9,4 milliards de couronnes. Les importations ont augmenté de 9,3%, les exportations de 20,9%, par rapport à la même période de l'année écoulée. Une information publiée, lundi, par l'Institut des statistiques.

Les fournitures de gaz rétablies à Olomouc

Les fournitures de gaz commencent à être rétablies dans la ville d'Olomouc, après que le gaz ait été coupé, dimanche, à cause d'un accident du système de régulation. L'accident a paralysé la vie de la ville morave comptant plus de 100 000 habitants. D'après le maire d'Olomouc, Ivan Kosatik, les hôpitaux n'en étaient pas touchés. Les établissements médicaux et les écoles sont les premiers auxquels les fournitures ont été renouvelés dans la journée de lundi.