Nouvelles Mercredi, 27. MAI, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

NOUVELLES 27.5.98

Visite des sénateurs tchèques en France

Rencontre à Paris du président du Sénat Français, M.René Monory, avec une délégation de la commission des Affaires étrangères du Sénat tchèque, qui se trouve en visite de 5 jours en France. Parlant des derniers développements de la situation politique, les sénateurs tchèques ont assuré M. Monory de ce que les principales orientations de la politique intérieure et étrangère ne seraient pas en jeu lors des prochaines législatives. Les réformes de l'Union européenne ont été le thème des entretiens des sénateurs tchèques avec le haut représentant du ministère français des Affaires étrangères, M.Claude Martin.

Délégation d'évêques tchèques et moraves à Bruxelles

"L'objectif de la visite de deux jours d'une délégation de l'Eglise catholique tchèque à Bruxelles, dans les institutions de l'Union européenne, n'est pas de soulever la question de la restitution des biens du clergé, mais de se procurer des informations qui permettront à l'Eglise d'encourager l'intégration du pays à l'Union européenne" une déclaration du cardinal Miloslav Vlk, à l'issue de sa rencontre avec Hans van den Broek, membre de la Commission européenne. D'après le cardinal, la question des biens est une question des droits de l'homme et en même temps une affaire interne des Etats et en tant que telle, elle ne peut pas être réglée au niveau de l'Union européenne.

Fin d'une conférence internationale sur les droits de l'homme à Kromeriz

Le président du Sénat, Petr Pithart, estime que la Charte des droits et libertés fondamentales de l'homme, qui est contenue dans la Constitution de la République tchèque, devrait être complétée d'une Déclaration des engagements et obligations de l'homme, dont le texte est en état de préparation à l'UNESCO. C'est ce qu'il a indiqué, à la fin d'une conférence internationale du Club de l'UNESCO, qui a eu lieu dans le ville morave de Kromeriz et qui avait pour thème le passé et le présent des droits de citoyens, des nations et des minorités éthniques.

Sondage sur les préférences électorales

Le Parti civique démocrate (ODS) gagne les sympathies des électeurs: si, au mois de mars, 11,9% des Tchèques auraient voté pour, au mois d'þvril, les intentions de vote ont augmenté à 14,8%. Par contre, la cote de l'Union de la liberté, un parti issu de l'ODS, est en baisse: au mois d'avril, seuls 7,2% des Tchèques auraient voté pour. La social-démocratie occupe toujours la première position, devant l'ODS, et le parti des Retraités pour les certitudes de vie. C'est ce qui découle d'un sondage effectué par l'agence Sofres-Factum.

L'ODS contre le retour de Jindrich Vodicka

L'ex-ministre de l'Intérieur, Jindrich Vodicka, n'a pas été admis au Parti civique démocrate qu'il avait quitté après ses scandales de sponsoring pour s'affilier à l'Union de la liberté, un parti qu'il quitte maintenant, désirant retourner à l'ODS. La décison du Conseil régional de l'ODS de Cernosice n'a cependant pas découragé Vodicka, qui est décidé à s'adresser, la semaine prochaine, au rassemblement régional de l'ODS.

"Le Monde du livre 98" ferme ses portes

Plus de 40 000 personnes sont venues à la Foire internationale du livre, organisée, à Prague, par l'Union des libraires-éditeurs. Au total 670 firmes de 21 pays y ont présenté leur production. L'édition de cette année de la Foire a réservé une place particulière à IsraEl, à l'occasion du 50ème anniversaire de sa fondation. Les lecteurs ont pu rencontrer à Prague plusieurs auteurs d'origine tchèque fixés en IsraEl, dont Viktor Fischl ou Ephraim Kishon. Une vedette de la Foire a été Ed McBain, auteur américain de romans policiers.

Festival international de musique

Evénément numéro un, mardi soir, au Festival international de musique, le Printemps de Prague, la première de la Cantate "Message privé" de l'auteur contemporain tchèque, Jan Jirasek. La partie soprano a été interprétée par la star de la musique pop tchèque, Lucie Bila.