Nouvelles Samedi, 04. MARS, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Omar Mounir

Adoption du budget national

C'est ce vendredi que la Chambre des députés a enfin adopté le projet de budget national pour l'an 2000. Jusque-là les administrations n'ont pu fonctionner qu'avec des allocations partielles provisoires. Le budget prévoit un déficit de 35,2 milliards de couronnes, soit 6,2 milliards de FF. Les recettes atteindraient 592,1 milliards de couronnes, les dépenses 627,3 milliards. Le projet a été voté par les députés de la social-démocratie et du Parti civique démocrate (ODS), qui représentaient 127 sur les 196 députés présents. Ont voté contre le projet les communistes, les chrétiens-démocrates et les membres de l'Union de la liberté. Une partie d'eux s'est abstenue.

Indemnisation des salariés non payés

La Chambre des députés a donné son aval au projet de loi gouvernemental stipulant des garanties partielles aux salariés qui ne perçoivent aucun salaire de leurs employeurs. La loi stipule que l'Etat paiera des indemnisations couvrant une période de trois mois.

Des livraisons pour l'Iran: verdict ce lundi

L'interdiction éventuelle de la vente à l'Iran du système d'aération destiné à la centrale nucléaire de Bushehr n'a pas fini de faire parler d'elle. L'Union de la liberté, parti politique tchèque libéral dans l'opposition, est d'accord pour que la livraison de ce matériel soit interdite, mais il estime nécessaire de constituer une commission d'enquête qui vérifierait le comportement du gouvernement et de l'administration dans cette affaire.

En cas de non livraison de ce matériel, la société tchèque ZVVZ perdrait, selon les évaluations actuelles, 500 millions de couronnes, soit un peu plus de 89 millions de FF représentant le bénéfice escompté. Le verdict des députés est attendu ce lundi.

La justice de Strasbourg ordonne une indemnisation

Le ministre tchèque de la Justice, Otakar Motejl, a salué ce vendredi la décision de la Cour européenne pour les droits de l'homme à Strasbourg prescrivant à la République tchèque de payer aux héritiers du propriétaire de l'entreprise Rakon, Frantisek Otto, 10 millions de couronnes, soit un peu moins de 2 millions de FF. Le ministre a qualifié le verdict d'avertissement à la justice et aux magistrats tchèques. "Je suis très heureux, a-t-il dit, car cette décision est un rappel que la justice de Strasbourg est là." Il a ajouté que la cour de Strasbourg a ses règles, une tradition de quarante ans et une jurisprudence, ce qui fut systématiquement ignoré en République tchèque.

Dans le même esprit s'est prononcé aussi le vice-premier ministre, Pavel Rychetsky, pour qui cette décision est une bonne nouvelle pour les Tchèques qui peuvent enfin faire valoir leurs droits au niveau européen si les juridictions nationales ne leur rendent pas justice. Nous reviendrons sur cette affaire dans nos prochaines émissions.

Subvention de l'Union européenne

C'est à peu près 60 millions d'EURO, soit 2,14 milliards de couronnes tchèques qu'accordera lors des sept ans à venir l'Union européenne pour le développement des régions frontalières entre la Tchéquie et la Bavière. Une partie égale sera aussi accordée par les Euro-régions de Sumava à la réalisation de certains projets.

L 'entreprise tchèque et l'Union européenne

L'ancien ministre des Affaires étrangères, Jozef Zieleniec, a ouvert ce vendredi le bureau de sa firme à Bruxelles, Zieleniec & Partners (JZ&P). Il conçoit ce bureau comme un complément indispensable à l'activité d'analyse du siège pragois qui se propose de donner aux entrepreneurs tchèques les services les plus fiables que rendra nécessaires l'admission de la République tchèque à l'Union européenne. Il a déclaré à la presse que ce changement constituerait une grande chance pour certaines entreprises tchèques, un grand danger pour d'autres, un risque et une chance pour d'autres encore.

M. Kormunda n'a que cent ans

Se fait-on vraiment de vieux os à Prague? Le plus âgé probablement des habitants de notre capitale s'appelle Bedrich Kormunda. En présence des représentants de la mairie, ce jeunot a fêté ce vendredi son centième anniversaire seulement. Longue vie et beaucoup de santé à M. Kormunda