Nouvelles Samedi, 05. FÉVRIER, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Une manifestation contre la guerre en Tchétchénie

Sept personnes ont manifesté, vendredi, devant le bâtiment de l'ambassade russe de Prague pour appuyer les protestations de Vladimir Matejovsky qui, depuis la semaine dernière, manifeste devant l'ambassade contre la guerre en Tchétchénie. Il ne s'agit pas d'une protestation isolée, car plus de 6000 personnes ont déjà signé une pétition contre l'intervention russe en Tchétchénie. Mercredi prochain, une grande manifestation est prévue à Prague, lors de laquelle leurs participants créeront un cimetière symbolique composé des photographies de personnes tombées dans la guerre.

L'accident en Bosnie

Trois soldats tchèques de la mission SFOR ont été blessés, vendredi, lors d'un accident de voiture. A cause du verglas, leur voiture s'est heurtée contre une voiture de tourisme.

Les relations tchéco-allemandes

Les relations mutuelles entre la République tchèque et l'Allemagne sont actuellement les meilleures depuis 1993, une déclaration du chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, à l'issue de sa rencontre avec les membres de la Commission pour l'intégration européenne de la Chambre des députés. Le ministre a souligné notamment le soutien important de nos voisins allemands quant à notre entrée à l'Union européenne.

A propos du nouveau gouvernement autrichien

Le sociologue et ancienne dissidente Jirina Siklova a exprimé, lors de la discussion sur l'évolution politique en République tchèque, à New York, son inquiétude à propos du nouveau gouvernement autrichien. "Un jour, la situation économique en Ukraine et en Russie va s'empirer et les masses d'étrangers vont passer par la République tchèque à l'Occident. A ce moment là, notre pays, lui aussi, connaîtra une popularité accrue des communistes et des fascistes", prévient-elle.

Démission de Jan Stiess

Démission, dans la matinée, de Jan Stiess, président du Comité exécutif du Fonds du patrimoine national. M. Stiess, soupçonné d'avoir dissimulé sa collaboration avec la police secrète communiste, refuse cependant toute accusation. "M. Stiess a démissionné, car la pression dont il est l'objet l'empêche d'exercer efficacement sa fonction", a expliqué le ministre des Finances, Pavel Mertlik.

Enseignement

Reconnaissance réciproque des diplômes, les projets scientifiques et techniques communs, l'enseignement envisagé du slovaque dans certaines écoles tchèques... voici les thèmes au programme d'une rencontre entre les ministres de l'Enseignement tchèque et slovaque, respectivement Eduard Zeman et Milan Ftacnik. Tandis que le nombre de jeunes Tchèques étudiant dans des écoles supérieures en Slovaquie approche un millier de personnes, leurs collègues slovaques ne sont que 100 en Tchéquie.

Le système de sécurité à Prague

Le maire de Prague Jan Kasl, en visite en Grande-Bretagne, n'a pas caché son admiration pour la perfection du système de sécurité au centre de Londres. Aux dires du maire, pour pouvoir bien assurer la sécurité à Prague, la ville aurait besoin d'environ 100 caméras, alors que seulement 40 y sont installées à présent.

La grippe en recul

En général, la grippe recule en République tchèque, notamment à Prague, annoncent les médecins. Cependant, dans certaines régions, l'épidémie culmine ces jours-ci. A Liberec, en Bohême du nord, les enfants d'un établissement scolaire ont profité des vacances de deux jours, en fin de cette semaine, plus de la moitié de leurs enseignants étant malades.