Nouvelles Samedi, 11. NOVEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Vaclav Richter

Suite du débat sur la centrale de Temelin

Le Premier ministre tchèque Milos Zeman demande au gouvernement autrichien de confirmer officiellement que le blocage de la frontière tchéco-autrichienne par les militants contre la centrale nucléaire de Temelin est définitivement terminé. Milos Zerman a souligné d'être prêt à rencontrer de nouveau le Chancelier autrichien Wolfgang Schüssel pour s'entretenir avec lui sur la centrale de Temelin à condition que les blocages soient terminés et non pas suspendus provisoirement. Quant au Chancelier Wolfgang Schüssel, il aimerait rencontrer Milos Zeman encore au cour du mois de novembre.

Pourparlers sur l'intégration de la Tchéquie à l'Union européenne

L'Autriche n'est pas d'accord avec l'attitude commune de l'Union européenne à l'égard du chapitre sur l'énergétique qui doit être traité dans le cadre des pourparlers sur l'intégration de la Tchéquie à l'Union européenne. Ces pourparlers auront lieu la semaine prochaine à Bruxelles. Selon les diplomates, il est improbable qu'on puisse trouver dans un court délais un compromis qui permettrait d'ouvrir les pourparlers sur cette question. Les Autrichiens exigent entre autres qu'on examine les retombées des activités de la centrale de Temelin sur l'environnement. Cette revendication est cependant considérée par la Commission européenne et la majorité des pays membres de l'Union comme inadmissible.

Réactions au rapport de la Commission européenne

Les hommes politiques tchèques ne devraient pas surestimer la classification des pays candidats à l'intégration à l'Union européenne selon les critères économiques, car la différence entre la Tchéquie et, par exemple, la Pologne dans ce domaine est minimale. Une déclaration du directeur général de la Commission européenne pour l'élargissement, Eneko Landaburu. Rappelons que dans le rapport annuel de la Commission européenne sur la préparation des pays candidats à l'intégration, la République tchèque et la Slovénie ne figurent que dans le troisième groupe derrière Malte, Chypre, la Pologne, la Hongrie et l'Estonie ce qui a provoqué une réaction négative des milieux politiques tchèques. Plus de détails tout à l'heure dans notre émission Faits et événements.

Augmentation du nombre des demandeurs d'asile en République tchèque

6561 personnes de 63 pays ont demandé l'asile politique en République tchèque au cours des premiers dix mois de cette année. Ce sont les migrants d'Afghanistan qui sont les plus nombreux à demander l'asile politique en Tchéquie (14%) devant les exilés ukrainiens (12 %) et slovaques (10 %).

Une importante saisie d'explosifs

La police pragoise a arrêté un chauffeur de 32 ans après avoir trouvé dans sa voiture 23 kilogrammes d'explosif dangereux, appelé communément le semtex rouge, ainsi que 30 détonateurs.

Collaboration entre Vienne et des villes tchèques

Le maire de Vienne Michael Häupl a signé un accord sur le développement de l'infrastructure des transports avec les maires des villes moraves Ostrava, Olomouc, Zlin et Brno. Les signataires du document se sont engagés à coordonner leurs activités lors de la construction de l'infrastructure des transports ayant pour l'objectif entre autres de brancher l'Autriche et la Tchéquie aux voies principales des transports européens.

Rétrospective de Frantisek Bilek

Une importante exposition rétrospective du sculpteur Frantisek Bilek a été inaugurée au manège du château de Prague. L'exposition retrace les riches activités de cet artiste ayant vécu entre les années 1872 et 1941. Il était non seulement sculpteur mais aussi graveur, dessinateur et architecte. Il a su marier dans son oeuvre le symbolisme et l'art "Fin de siècle" avec les inspirations chrétiennes et orientales. La majorité des oeuvres exposées font partie des collections de la Galerie de la Ville de Prague, plusieurs statues ont été prêtées par des galeries de Paris et de Zagreb.