Nouvelles Samedi, 12. FÉVRIER, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Jaroslava Gissubelova

Milos Zeman sur la déclaration de programme du cabinet autrichien

Le Premier ministre, Milos Zeman, a laissé entendre, à une conférence de presse, vendredi, à Prague, que le fait que le chancelier autrichien, Wolfgang Schüssel n'avait pas lu certains passages de la déclaration de programme du nouveau cabinet, passages qui ont tellement inquiété les Tchèques, ce fait donc ne signifie forcément pas qu'elles n'y figurent pas. Milos Zeman a déjà plusieurs fois dans le passé résolument rejeté l'idée que son cabinet pourrait s'occuper de la validité des Décrets Benes ou de l'indemnisation des Allemands des Sudètes. Ce sont ces deux passages justement qui ont été supprimés de la déclaration de programme lors de sa lecture, mercredi, devant le parlement autrichien.

Les Autrichiens demandent une indemnisation

Les Autrichiens déplacés après la guerre des Sudètes continueront à exiger une réhabilitation consistant dans la réparation des préjudices qui leur avaient été causés. Une déclaration faite à l'agence CTK par Walter Vejvar, vice-président de la direction du Rassemblement sudéto-allemand en Haute-Autriche. L'agence DPA rappelle que des consultations tchéco-autrichiennes d'experts consacrées aux Décrets Benes auront lieu dans un proche délai, sur l'initiative du ministère tchèque des Affaires étrangères.

Affermissement du dialogue tchéco-français

L'Union européenne édifie une communauté capable de garantir et défendre sa sécurité, communauté dominée par les valeurs démocratiques auxquelles la Tchéquie devrait contribuer. C'est ce qu'a dit à Prague Gérard Errera, représentant du secrétaire général du ministère français des Affaires étrangères, à l'issu de ses rencontres avec les représentants du bureau présidentiel, du parlement et du ministère des Affaires étrangères. Gérard Errera a caractérisé sa visite à Prague comme un nouvel affermissement du dialogue entre les deux pays. Le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, effectuera les 21 et 22 février une visite en France dont l'objectif est de manifester la ferme volonté de notre pays d'entrer à l'Union européenne.

L'ODS soutiendra le budget de l'Etat

Le Parti civique démocrate, ODS, préférerait que les changements personnels au sein du cabinet annoncés par son chef, Milos Zeman, seraient réalisés encore avant l'adoption du budget de l'Etat. Même s'il n'en est pas ainsi, le cabinet social-démocrate pourra compter sur le soutien du budget de la part des députés de l'ODS. C'est ce qu'a dit aux journalistes Petr Necas, vice-président de l'ODS. Nous rappelons que Milos Zeman a annoncé cinq changements au gouvernement. Un a déjà été réalisé, au poste de ministre de la Santé publique.

Problème du tourisme sexuel

Une étude de la Commission européenne devrait bientôt donner la réponse à la question de savoir dans quelle mesure la République tchèque est concernée par le problème du tourisme sexuel dont les enfants sont les victimes: une déclaration des représentants de la Commission, David Ringrose et Jean-Claude Eaude, vendredi, à une conférence de presse à Prague. Le problème du tourisme sexuel été soulevé dans le cadre de la Foire internationale du tourisme, Holiday Word 2000, qui a lieu actuellement à Prague. Un peu moins de 900 firmes de presque 70 pays s'y présentent, cette année.

Investissements étrangers pour la Moravie du nord

Un accord de coopération avec le maire d'Ostrava, Evzen Tosenovsky, a été signé par le représentant de la firme britannique, Anglian Water. On juge que la signature de l'accord est une réaction au mémorandum, conclu le 1er février par la mairie avec la société française Suez Lyonnaise des Eaux. Anglian Water s'engage à faire venir les investisseurs étrangers dans la région de la Moravie du nord.

Drapeaux tibétains sur les municipalités tchèques

Cette année aussi, des villes tchèques sont solidaires avec les Tibétains. A Prague, deux circonscriptions ont décidé de se joindre, le 10 mars prochain, au mouvement mondial "Drapeau pour le Tibet". Alors que certaines municipalités hésitent encore, d'autres, par ex. celles d'Usti nad Labem, en Bohême du nord, vont élargir le cercle de solidarité des villes tchèques - 80 l'an dernier.

Artistes d'Europe centrale et orientale exposent à Paris

Une exposition rapprochant l'art contemporain d'Europe centrale et orientale vient d'être inaugurée à Paris, à la galerie Jeu de Paume. L'exposition faisant partie du cycle "L'autre moitié de l'Europe" est consacrée aux artistes de Russie, de Roumanie, de Pologne, de Lituanie, de Hongrie, et de Bosnie. Avec l'arrivée du printemps, le cycle présentera aussi des oeuvres de trois artistes tchèques: Karel Malich, Stanislav Kolibal et Zdenek Sykora.