Nouvelles Samedi, 23. MAI, 1998

r_2100x1400_radio_praha.png

La Chambre des députés demande la tête du ministre des Finances

Vendredi après-midi, la Chambre des députés a approuvé, à l'initiative des sociaux-démocrates, une résolution demandant au Premier ministre, Josef Tosovsky, de proposer la démission du ministre des Finances, Ivan Pilip. Les partis d'opposition y ont procédé après avoir vivement critiqué les actes de privatisation du cabinet actuel... Simultanément, les députés ont adopté une autre résolution, invitant le cabinet à arrêter toutes les mesures de libération des prix, tant qu'une analyse poussée de leurs conséquences sociales ne sera pas effectuée.

Les députés critiquent la communication entre les services de sécurité

Le Parlement a invité également le gouvernement à garantir une amélioration du niveau de communication entre les différents services de sécurité et à proposer, éventuellement, des modifications de lois, concernant les interventions contre des manifestants, pareilles à celle de samedi à Prague.

Pas d'argent étranger dans les loteries

Les sociétés étrangères se verront désormais empêchées d'organiser des loteries et autres jeux de hasard en République tchèque. Vendredi, la Chambre basse a en effet rejeté tous les projets visant à permettre l'entrée du capital étranger dans le domaine des loteries. Seuls les députés de trois partis de droite ont voté pour la participation des sociétés étrangères dont la réaction est à attendre.

Les syndicats pour la grève

La Confédération tchéco-morave des unions syndicales a décidé, à sa session de vendredi, de soutenir le préavis de grêve d'une heure des travailleurs du secteur d'Etat, prévue pour le 8 juin. C'est dans les jours les plus proches que les unions syndicales dans la production décideront de la forme des actions de soutien. Il est quand même certain que leur forme de protestation sera modérée.

Relations République tchèque - Bosnie-Herzégovine

Le ministre des Affaires étrangères de la Bosnie-Herzégovine, Jadranko Prlic, s'entretient, en République tchèque, des relations entre les deux pays et de l'évolution de la situation dans les Balkans. Le mouvement des habitants entre les deux pays devrait être plus facile à l'avenir. Un constat qu'il a fait, vendredi, à Prague, de concert avec son homologue tchèque, Jaroslav Sedivy.

Les obsèques d'une victime tzigane

C'est sans incident quelconque que se sont déroulées les obsèques du Rom Milan Lacko, victime d'une agression de skinheads à Orlova en Moravie du nord. Battu par un groupe de skinheads, il trouva la mort sous les roues d'un camion il y a quelques jours. Un milliers de Roms se sont réunis, vendredi, pour faire leurs adieux à Lacko. L'acte d'enterrement a eu lieu en présence de Vladimir Mlynar, ministre et président du Conseil des nationalitéþ, Petr Pithart, président du Sénat, et de l'évêque Frantisek Lobkowicz.

Les Tchèques sont mécontents

La plupart des citoyens tchèques se déclarent mécontents de l'actuelle situation politique dans le pays. Quelque 60% des Tchèques de plus de 18 ans estiment que l'évolution dans la société a pris une mauvaise direction. Seuls 16% des 1600 personnes, interrogées lors d'un réþent sondage d'opinion publique, sont satisfaits de la situation politique dans le pays.

Congrès sur les minorités

Prague est le théâtre d'un congrès international consacré à la politique des nationalitéþ et aux problèmes des minorités ethniques des Etats européens. Le congrès, qui se tient en présence de près de 300 délégués de 23 pays, durera quatre jours.

Le Printemps de Prague

Le festival international de musique, Printemps de Prague, se poursuit dans la capitale tchèque. Dans son cadre, le Quatuor Kocian présente, pour la deuxième fois déjà, des oeuvres de Paul Hindemith. Le troisième concert consacré à ce compositeur sera donné vendredi prochain. Le cycle de quatuors d'instrument à archets de Paul Hindemith est considéré comme l'un des projets non commerciaux les plus remarquables du festival.