Nouvelles Samedi, 23. OCTOBRE, 1999

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

La visite du Président de Lituanie

Le Président de Lituanie, Valdas Adamkus, a entamé, mardi, une visite de deux jours dans notre pays. Lors des entretiens avec le Président tchèque, Vaclav Havel, il a déclaré que la Lituanie souhaiterait intégrer l'OTAN ensemble avec la Lettonie et l'Estonie, mais qu'elle n'attache pas un si grand poids à l'entrée commune des trois pays, sur laquelle a insisté le Président de Lettonie, Guntis Ulmanis, lors de sa récente visite à Prague. Nous étions en Europe, nous y sommes et nous avons quoi offrir, a souligné encore le Président de Lituanie, pays qui a retrouvé son indépendance en 1990, après 50 ans d'occupation par l'Allemagne et l'Union soviétique.

Jan Kavan aux Etats-Unis

Le chef de la diplomatie tchèque, Jan Kavan, qui se trouve à New York, a exprimé le soutien de la République tchèque aux efforts déployés par le secrétaire général des Nations-Unis, Kofi Annan, en vue de la réforme de l'ONU. A la session de l'assemblée générale de l'ONU, la République tchèque accentuera le respect des droits de l'homme et le rôle de l'ONU dans le règlement des crises telles qui se sont produites, par exemple, au Kosovo, a dit Kavan. Selon lui, Prague souhaite l'élargissement du Conseil de sécurité de cinq nouveaux membres permanents. Pour ce qui est de la doctrine de l'Alliance concernant l'emploi d'armes nucléaires, dont on discutera à la prochaine réunion ministérielle de l'OTAN à Bruxelles, vers la fin de l'année, Jan Kavan a dit que la République tchèque n'anticipera pas l'attitude envers cette doctrine qui sera le résultat d'un débat.

La question tzigane

L'envoyé spécial de la Commission de l'ONU pour les droits de l'homme, Maurice Glele-Ahanhanzo, poursuit sa mission en République tchèque dont l'objectif est d'examiner la situation des Roms. Il s'est rendu aussi dans la ville d'Usti nad Labem, dont on parle beaucoup, à l'échelle internationale même, à cause d'une clôture construite pour séparer les maisons familiales des bâtiments habités par les Roms qui ne payent pas le loyer.

On demande le départ d'Egon Lansky

La vice-présidente de la Chambre des députés et de la social-démocratie, Petra Buzkova, soutient l'appel de l'organisation régionale du parti social-démocrate de Bohême centrale, qui a invité Egon Lansky, vice-premier ministre chargé de l'intégration, à démissionner. Leur appel est motivé par le fait qu'à ce jour, Lansky n'a pas expliqué pourquoi il avait ouvert un compte en Autriche, sans demander l'autorisation de la banque centrale, comme l'exige la loi en vigueur.

Ecologie

Les écologistes ont terminé le blocage de la forêt vierge Trojmezna, dans le massif montagneux de la Sumava, en Bohême du sud. Depuis le 27 juillet, ils empêchaient par leurs propres corps l'abattage des arbres atteints de tordeur. L'objectif du blocage était de maintenir la première zone du Parc national de la Sumava sans l'intervention de l'homme. Le blocage a été terminé à la recommandation des experts de six institutions s'occupant de la protection de la nature.

Economie

Le commerce extérieur tchèque se développe favorablement. Le déficit de la balance commerciale a été au mois d'août de 3,2 milliards de couronnes, soit de 1,5 milliards de moins, par rapport à la même période de l'an dernier.

Sondage

La croissance des intentions de vote en faveur du parti communiste est l'expression du désaccord et du mécontentement de la population. C'est ce qui ressort d'un sondage effectué par l'agence STEM. De plus en plus d'électeurs déçus de la social-démocratie donnent dans les sondages leurs voix aux communistes. Ceux-ci ne cessent d'affermir leur position. 0,4% seulement les séparent du Parti civique démocrate qui se trouve en première position, avec 20,9% des intentions de vote.

Une conférence sur l'holocauste

Le Château de Prague et le ghetto de Terezin seront le théâtre d'une "conférence internationale Phénomène holocauste" qui se déroulera sous "l'égide du Président de la République, Vaclav Havel, du 6 au 8 octobre. La conférence fait partie d'un grand projet entamé sous l'égide du Président, il y a deux ans.

10 ans depuis la "révolution de velours"

Le 17 novembre on fêtera le dixième anniversaire de la "révolution de velours" en 1989 en République tchèque. A part des conférences sur la décennie écoulée, des expositions et d'autres manifestations culturelles, on aura l'occasion d'accueillir à Prague l'ex-Président des Etats-Unis, George Bush, ou l'ex-premier ministre britannique, Margareth Thatcher.