Nouvelles Samedi, 26. FÉVRIER, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Avant d'adopter une loi pas comme les autres

C'est ce vendredi que le gouvernement a soumis à la Chambre des députés le projet de loi visant à interdire aux exportateurs tchèques de livrer à l'Iran du matériel pour l'équipement de sa centrale nucléaire de Bushehr. Ce texte que les députés tchèques doivent adopter selon une procédure urgente est une réaction à l'intention de la société tchèque ZVVZ Milevsko de livrer pour cette centrale des équipements de ventilation. Son adoption est attendue la semaine prochaine.

Les communistes prêts aux obstructions

A en croire le chef des députés communistes à la Chambre, Vojtech Filip, ces derniers sont en train d'essayer toutes les procédures afin que leurs collègues n'adoptent pas la loi tendant à interdire la vente à l'Iran des équipements en question. L'un des moyens possibles, a dit Vojtech Filip, est d'empêcher l'adoption du texte lors de la session en cours.

L'ambassade d'Iran précise

Une précision encore, ce vendredi, de l'ambassade d'Iran à Prague : Téhéran n'a pas mené des négociations avec la firme tchèque. Ce serait donc, très probablement, la société russe, réalisant la construction du nucléaire iranien, qui lui aurait proposé cette coopération.

Les menottes pour un propagateur du fascisme

Un spectacle en pleine ville... celui d'une manifestation anticommuniste de skinheads, sur la place Venceslas à Prague. Cette manifestation non autorisée s'est terminée par l'arrestation du président du mouvement appelé l'Alliance nationale, Vladimir Skoupy. Son délit, dit la police : la propagation du fascisme. Une récidive, d'ailleurs, chez le chef de ce mouvement qualifié de néo-nazi et susceptible d'être dissous, selon le ministre de l'Intérieur, Vaclav Grulich.

Cartes postales : un moyen de protestation

Un nouveau millier de cartes postales pour le président russe, Vladimir Poutine. Deux initiatives civiques de Moravie, Nesehnuti et Sova, continuent à distribuer gratuitement des cartes postales ayant pour motif des scènes de la guerre de Tchétchénie. Adressées au président de Russie, ces cartes comprennent également la demande de mettre un terme aux attaques contre les Tchétchènes.

Les anoraks pour les Tchétchènes

Cartes postales à Poutine, anoraks aux Tchétchènes... Vendredi matin, une autre initiative civique, la fondation L'Homme en détresse, a expédié un camion avec 3500 anoraks pour les civiles tchétchènes chassés de leurs domiciles.

L'aide humanitaire aux Ukrainiens

Manifestation de solidarité avec l'Ukraine : la succursale tchèque de l'association civile ADRA à Zlin, en Moravie du sud, prépare déjà un deuxième envoi de cette année d'aide humanitaire aux Ukrainiens sinistrés par les inondations en 1997. Cette fois-ci, on embarque surtout les machines à laver, les frigorifiques et les biberons.

Pas de paix encore, semble-t-il, pour un ancien S.S.

Ce vendredi, le parquet de Munich, en Allemagne, a rouvert l'enquête sur Anton Malloth, 87 ans, accusé d'homicide. Après la Seconde Guerre mondiale, le tribunal tchécoslovaque a condamné cet ancien gardien du camp d'internement de Terezin à mort par contumace en tant que criminel de guerre.

Applaudissement à Hongkong

Un succès pour l'Opéra du Théâtre national de Prague : les critiques enchantées de sa présentation au Festival de musique classique à Hongkong, mais aussi un grand intérêt du public.

Météo

Ciel plutôt couvert, pluies et chutes de neige à la montagne. Pas de grands changements pour le week-end. Probablement plus de soleil dimanche. Les températures maximum de 6-7 degrés dans la journée.