Nouvelles Vendredi, 03. NOVEMBRE, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Astrid Hofmanova

Blocage des frontières

Dans la matinée de vendredi, des adversaires autrichiens de la centrale nucléaire de Temelin ont bloqué sept des huit passages frontière entre la Bohême du sud et la Haute-Autriche, pour finir par bloquer, à 15 h, tous les postes forntière tchéco-autrichiens. Selon les informations de la police autrichienne, le blocage ne devrait prendre fin que lundi prochain. La Commission européenne qui suit la situation s`est déclarée inquiète mais elle ne cesse pourtant de considérer ce problème comme une affaire bilatérale entre l'Autriche et la République tchèque. Dans la matinée, les douaniers autrichiens ont empêché les journalistes de la Télévision tchèque de franchir la frontière. Le ministère autrichien des Affaires étrangères considère le procédé des douaniers comme regrettable.

Jorgos Papandreu en visite en République tchèque

Le chef de la diplomatie grecque, Jorgos Papandreu, en visite d'une journée vendredi en République tchèque, et son homologue tchèque, Jan Kavan, ont assisté à la Conférence sur la reconstruction et le dévéloppement de la région d'Europe du sud-est, organisée à Olomouc en Moravie. L'objectif de celle-ci: encourager la participation des firmes tchèques et grecques à la reconstruction de la Yougoslavie. La coopération économique a figuré aussi à l'ordre du jour des entretiens des deux ministres.

Le ministre de l'Intérieur se rend en Bavière

L'intensification de la coopération frontalière entre la police tchèque et bavaroise et l'état des préparatifs de la République tchèque à l'adhésion à l'Union européenne, tels sont les thèmes majeurs qui figureront à l'ordre du jour d'une rencontre, lundi prochain à Munich, entre les ministres de l'Intérieur de Bavière et de la République tchèque, respectivement Günter Beckstein et Stanislav Gross. On débattra entre autres de la migration clandestine ou des vols des voitures.

La visite du ministre croate de la Défense

La situation actuelle dans les Balkans du point de vue du système de sécurité européen, tel est le thème d'une rencontre, mardi prochain, entre les ministres de la Défense de Croatie et de la République tchèque, Joz Rados et Vladimir Vetchy. Le ministre tchèque partagera avec son homologue croate les expériences de la participation de la République tchèque au programme du Partenariat pour la Paix et de ses préparatifs à l'adhésion à l'OTAN.

Rapport de la Commission européenne

Le rapport dans lequel la Commission européenne évalue l'état des préparatifs des pays candidats devrait être plus positif que dans les années précédentes. Néanmoins, la Commission a plusieurs reproches à adresser à la République tchèque. La critique concernera avant tout l'administration, le système juridique, et l'état peu encourageant des finances publiques.

Coopération militaire tchéco-slovaque

Les forces armées tchèques et slovaques veulent coopérer dans la modernisation de leurs arsenaux d'armes, tel est le résultat d'une réunion, jeudi dans la capitale slovaque, de la Commission mixte tchéco-slovaque pour la collaboration dans le dévéloppement technique.

République tchèque attire les investisseurs étrangers

La République tchèque attire de plus en plus les investissements étrangers. L'année dernière, elle a devancé pour la première fois la Hongrie pour se retrouver à la tête du peloton des pays d'Europe centrale et orientale. Par rapport à l'année 1998, l`afflux des capitaux étrangers dans le pays a augmenté de 88%, tandis que dans la région entière il ne représentait que 9%.

Augmentation des prix de la bière

Une mauvaise information pour les amateurs de la bière qui envisagent de visiter la République tchèque. Trois brasseries tchèques les plus importantes faisant partie du groupe sud-africain SAB veulent augmenter les prix de la boisson préférée des Tchèques, cela avant la fin de cette année encore. Pour le moment on ne connaît pas la date exacte, ni le pourcentage de cette augmentation.

Médaille Nansen à une Bosniaque vivant en République tchèque

Jelena Silajdjic, productrice de cinéma de Sarajevo, vivant à Prague depuis 1992, s'est vue décerner la médaille Nansen de 2000. Depuis 1995, le Comité Nansen, qui a son siège à Genève, attribue ce prix à ceux qui aident les réfugiés et contribuent à la propagation de la solidarité dans le monde entier. Jelena Silajdjic a produit entre autres le film "Le temps des tziganes" d'Emir Kusturica, primé de la Palme d'or au festival de Cannes, en 1989.