Nouvelles Vendredi, 21. JANVIER, 2000

r_2100x1400_radio_praha.png

Par Alain Slivinsky

Visite de la présidente du Sénat en Belgique

La présidente du Sénat de la République tchèque, Libuse Benesova, en voyage au Benelux, vient de rencontrer le ministre des Affaires étrangères du Royaume de Belgique, Louis Michel. Il a exprimé son soutien à l'adhésion de la Tchéquie à l'Union européenne. Il a aussi indiqué qu'il aimerait se rendre à Prague encore avant la visite officielle du roi de Belgique, Albert II, à l'automne de cette année. Vendredi, la présidente du Sénat passe la journée au Luxembourg.

Le Premier ministre et les mineurs

Le Premier ministre tchèque, Milos Zeman, vient de rencontrer le chef des syndicats des mineurs tchèques, Cyril Zapletal. Les entretiens ont porté sur la fin de la privatisation de l'industrie minière, en Tchéquie. Autres questions traitées : les mesures à prendre pour éviter la baisse de la production de la houille et l'avenir des mineurs qui devraient être licenciés, après la mise en service de la centrale nucléaire de Temelin, en Bohême du sud.

Manifestation des aveugles et malvoyants

Dans les 500 aveugles et malvoyants, ont participé, jeudi, à Prague, à une manifestation de protestation contre la décision du ministère du Travail et des Affaires sociales de diminuer les subventions de l'Etat aux activités du projet de réinsertion des handicapés de la vue, et de formation des chiens d'aveugles. La manifestation était organisée par l'Organisation unifiée des aveugles tchèques. Le ministre du Travail et des Affaires sociales, Vladimir Spidla, a assuré les manifestants qu'il s'agissait d'une mesure temporaire et que la politique du gouvernement à l'égard des handicapés de la vue ne changeait aucunement.

Dénouement prochain de l'affaire de Bamberg

Le chef du bureau spécial de l'office républicain d'enquête, Martin Hadek, vient de déclarer que le mémorandum de Bamberg, selon lequel les représentants de la social-démocratie auraient dû offrir à des entrepreneurs tchéco-suisses des postes importants dans l'économie et même le gouvernement tchèque en échange de crédits importants, était un faux. L'auteur serait un Tchèque vivant en Suisse, Jan Vizek.

La Commission européenne et la Tchéquie

La Commission européenne pense que l'économie commence à se stabiliser en République tchèque. Le résultat de la libération de la politique monétaire et d'imposition. La demande extérieure augmente aussi. D'un autre côté, le chômage est en hausse.

Bilan des activités du gouvernement

Vendredi après-midi, le gouvernement social-démocrate de Milos Zeman présentera un bilan de ses activités, lors d'une conférence de presse au siège du gouvernement. Les quatre vice-Premier ministres, Vladimir Spidla, Jan Kavan, Pavel Mertlik et Pavel Rychetsky seront aussi présents. Il n'est pas question d'annoncer des changements au sein du gouvernement.

Voyage du chef de la diplomatie tchèque en Egypte

Samedi, le ministre des Affaires étrangères tchèques, Jan Kavan, se rend en Egypte pour discuter de la coopération avec ce pays, l'un des leaders du monde arabe. Il devrait naturellement rencontrer le Président égyptien, Housni Moubarak. Une visite de trois jours avec au programme, le processus de paix au Proche-Orient, la coopération entre l'Europe et les pays de la Méditerranée, la réforme de l'ONU et l'élargissement de l'Union européenne.

Information sur l'Union européenne

Les deux principales agences de sondage d'opinion tchèques ont décidé de collaborer dans la diffusion d'informations sur l'Union européenne. Cela devrait concerner aussi les conséquences de l'entrée de la République tchèque à cette organisation. Les directeurs des deux agences, Jan Hartl pour le Centre des recherches empiriques, et Jiri Herzmann pour SOFRES-Factum, en ont informé les membres de la commission sénatoriale pour l'intégration européenne.