Nucléaire : Areva porte à nouveau plainte pour son exclusion de l’appel d’offres de la centrale de Temelín

Le géant français Areva porte plainte contre la décision rendue par le Bureau pour la protection de la concurrence de confirmer son élimination de l’appel d’offres lancé par l’entreprise d’énergie tchèque ČEZ pour la construction de deux nouveaux réacteurs à la centrale nucléaire de Temelín. La société française a fait savoir, par la voix d’un porte-parole, qu’elle considérait que l’autorité tchèque n’avait pas respecté un certain nombre de conditions préalables prévues par les législations européennes et tchèques pour examiner sa requête, qu’elle avait travaillé trop rapidement et en ne prenant pas en compte 95% des éléments apportés par la défense.

En attendant que la décision du Bureau pour la protection de la concurrence soit confirmée ou infirmée, la société énergétique ČEZ, propriétaire de Temelín, peut continuer à évaluer les offres des deux candidats restants, la société américo-japonaise Westlinghouse et le consortium tchéco-russe MIR.2000, mais aucun contrat ne peut pour l’instant être signé avec l’éventuel vainqueur. L’achèvement de la centrale nucléaire de Temelín prévoit la construction de deux nouveaux réacteurs pour un montant estimé entre huit et douze milliards d’euros. Areva a été exclu de l’appel d’offres après que la partie tchèque a estimé qu’il n’avait pas respecté le cahier des charges établi par ČEZ.

Auteur: Pierre Meignan