Opencard : une farce politique pour attirer l’attention sur l’affaire de corruption

Trois ONG tchèques, l’initiative « Rendez-nous notre Etat ! », « Forum pragois » et « Fondation contre la corruption » ont joué une farce politique ce mardi devant la Chambre des députés à Prague. Leur objectif était d’attirer l’attention sur l’affaire Opencard dans le cadre de laquelle seuls les fonctionnaires ont été condamnés jusqu’à lors, y compris le lanceur d’alerte qui a révélé les pratiques de corruption à la mairie de Prague. En une courte performance, les activistes ont mis en scène la sélection truquée qui a eu lieu lors de l’appel d’offre public pour la mise en place d’Opencard, cette carte multi-usage qui sert notamment pour les transports en commun. Le délai de prescription de ces actes de corruption est fixé à septembre 2016. Les ONG demandent à ce que les preneurs de décision soient condamnés avant cette date. Ils réclament par ailleurs une loi protégeant les lanceurs d’alerte pour que ceux-ci ne se retrouvent pas en prison. Jiří Chytil, le lanceur d’alerte condamné à une amende dans le cadre de cette affaire, a assisté en personne au spectacle ce mardi.