Prague - la couronne du royaume de Bohême

Philippe de Montebello, photo: CTK

Le Château de Prague et le Musée métropolitain de New York préparent un projet vaste et ambitieux d'une exposition intitulée Prague, la couronne du royaume de Bohême, la culture et les arts sous le règne des Luxembourg 1347-1437. Bien que ce ne soit qu'en 2005, son inauguration, d'abord à New York, et, en 2006, à Prague, l'accord de coopération vient d'être signé, mercredi, à Prague, entre l'administration du Château de Prague et le Musée métropolitain de New York. Jarka Gissubelova a assisté à une conférence de presse.

Philippe de Montebello, photo: CTK
Le projet a été présenté aux journalistes par le directeur du Musée métropolitain de New York, M. Philippe de Montebello:

"C'est un plaisir pour moi d'être à Prague et de pouvoir vous annoncer la préparation d'un grand projet qui permettra de présenter à New York et à Prague le meilleur de ce qui a été créé à l'âge d'or du style gothique dans les pays tchèques sous le règne de la dynastie des Luxembourg. Le musée de New York prêtera pour cette exposition des monuments précieux qu'il a dans ses collections et qui proviennent de Bohême: peintures sur bois, madone, pietà, objets liturgiques, coupes et pots faits pour la cour de Charles IV, folios richement peints et illuminés d'antiphonaires... L'inauguration de l'exposition, en septembre 2005, à New York, sera un grand événement culturel. Pour la première fois, une exposition d'art tchèque d'une telle envergure et d'une telle conception aura lieu sur le continent américain, a dit M. Montebello".

Au Château de Prague, l'exposition sera ouverte en avril 2006. Jiri Fajt, de la Galerie nationale de Prague et un de ses auteurs, espère qu'elle fera découvrir aux Tchèques des monuments gothiques inédits créés en Bohême ; qu'elle viendra avec une interprétation nouvelle de la dynastie des Luxembourg, venue sur le trône de Bohême par Jean de Luxembourg, et ayant atteint son apogée sous Charles IV, roi tchèque et empereur germanique et romain, dynastie se poursuivant par son fils, Venceslav IV, et s'éteignant avec Sigismond, sous lequel la Contre-Réforme tchèque, anticipant de 100 ans celle en Allemagne, allait culminer. Jiri Fajt espère que l'exposition présentera Prague comme une résidence européenne marquante reliée par de nombreux contacts avec l'Europe occidentale et, notamment, avec la France, où Charles IV, le représentant le plus marquant des Luxembourg sur le trône de Bohême, a été élevé et qui a beaucoup marqué son règne.