Présence des soldats de l’OTAN en Tchéquie : le ministre de la Défense considère que Reuters a manipulé son propos

Le ministre de la Défense, Martin Stropnický (ANO) a déclaré ce mardi à la Chambre des députés que ses propos publiés par l’agence de presse Reuters ont été manipulés. Selon Reuters, le ministre ne soutenait pas la présence des soldats de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord sur le sol tchèque. L’alliance entend renforcer son implantation militaire en Europe en réaction à la crise en Ukraine. Martin Stropnický a souligné ce mardi que la République tchèque est prête à honorer ses engagements au sein de l’OTAN. Il a néanmoins répété que pour une partie non négligeable de la population, les souvenirs de l’occupation soviétique de 1968 à 1991 sont très vifs. En conséquence, toujours selon le ministre de la Défense, toute nouvelle présence des soldats dans le pays constitue un sujet sensible.