Projet de loi sur la cynégétique

r_2100x1400_radio_praha.png

Un débat dramatique ne manquant pas d'accusations de conflits d'intérêt a accompagné la deuxième lecture du projet de loi sur la cynégétique à la Chambre des députés. Le projet, se proposant d'être un compromis entre les intérêts des chasseurs, des propriétaires de terres et de forêts et des protecteurs de la nature, a failli être repoussé. Finalement, il est passé, et son adoption, jeudi, sera sans doute non moins houleuse. Les députés ont du mal à se mettre d'accord dans quelle mesure la cynégétique pourrait-elle être encore tolérable pour la nature. Certains députés de l'ODS, Parti civique démocrate, dont Stanislav Nemec, jugent que le projet limite de manière flagrante le droit des propriétaires des terrains de disposer de leurs biens. Miloslav Kucera du même parti parle d'une violation brutale de la démocratie et d'une atteinte aux droits des propriétaires. Sur d'autres points de la loi controversée, concernant l'élevage du gibier, l'étendue des domaines réservés à la chasse, etc., les opinions des députés ne divergent pas tellement. Le projet en question est déjà le troisième sur la cynégétique soumis ces derniers temps.