Qui est le nouveau Premier ministre tchèque ?

Jiri Paroubek, photo: CTK
0:00
/
0:00

Jiri Paroubek, originaire de la Moravie du Nord, est devenu le quatrième ministre social-démocrate de la République tchèque, lundi, après sa nomination par le président de la République. Qui est-il ?

Jiri Paroubek, photo: CTK
« Je voudrais vous promettre que ce gouvernement, dès ses débuts, sera un gouvernement de travail et que, dès sa nomination, il exploitera tout le temps, relativement court, dont il dispose. Il engagera, aussi, très rapidement, sa confiance à la Chambre des députés, comme il est d'usage dans le système parlementaire de notre pays ».

C'est ainsi que le nouveau Premier ministre, Jiri Paroubek, a présenté son avenir lors de son serment au Château de Prague, en présence du président de la République, Vaclav Klaus. Quel est donc son passé ? Comment est-il arrivé au poste de chef du gouvernement, après les déboires de son prédécesseur, Stanislav Gross ? Intéressant... Jiri Paroubek est né un 21 août, mais pas en 1968, date de l'invasion de la Tchécoslovaquie par les forces du Pacte de Varsovie. C'était en 1952, à Olomouc, une ville historique et universitaire de la Moravie du Nord. Il a terminé ses études à la Haute école économique de Prague. Il est membre, à partir de 1970, du Parti socialiste tchécoslovaque, une formation politique tolérée par les communistes au pouvoir, mais sans grande influence. En tant qu'économiste, il participe à la direction de l'entreprise publique Restaurants et cantines, de 1976 à 1990. En novembre 1989, aux temps de la Révolution de velours, il entre dans les rangs de la social-démocratie, ce qui était une continuation logique en sa qualité de membre du Parti socialiste tchécoslovaque. En 1990, il devient le secrétaire général du Parti social-démocrate tchécoslovaque. Dans la même année, il est élu conseiller municipal de la ville de Prague pour devenir, en 1998, maire-adjoint pour les questions de la politique financière. Il est candidat à la fonction de président de la social-démocratie, en 1993. Pas de chance, il est éliminé au premier tour et c'est Milos Zeman, futur Premier ministre social-démocrate qui est élu. En dehors de ses activités d'élu municipal, il se consacre à l'entreprise, surtout dans le conseil aux PME. Selon le nouveau premier ministre, Jiri Paroubek, les plus belles années de sa vie : un revenu confortable et un travail qui l'intéressait au maximum. Il reste très actif au Conseil municipal de la capitale jusqu'en 2004, quand il devient ministre de l'Aménagement du territoire du cabinet de Stanislav Gross. En 2005, après la réélection de ce dernier à la fonction de président des sociaux-démocrates, Jiri Paroubek s'élève au poste de vice-président pour la politique étrangère et les relations avec les médias.

Le nouveau gouvernement de Jiri Paroubek, photo: CTK
On le dit très lié au Premier ministre sortant, Stanislav Gross, celui-ci l'ayant aidé à gravir les marches du pouvoir. Il a tout juste un an pour faire ses preuves, avant les législatives de 2006. Un Premier ministre qui affirme avoir fait beaucoup pour l'apparence actuelle de Prague, qui veut conserver son intimité, sa famille, tout en oeuvrant au maximum pour le bien de la Tchéquie. Première épreuve : le vote de confiance à la Chambre des députés.