Recherche : la vie sexuelle des Tchèques commence toujours plutôt

L’Institut sexologique a révélé ce mercredi les résultats de la recherche relative à la vie sexuelle des Tchèques. Selon cette recherche, qui est produite tous les cinq ans depuis 1993, la vie sexuelle des Tchèques commence toujours plutôt. Pour la première fois depuis la réalisation de la première étude, l’âge déclaré du premier rapport sexuel a baissé au-dessous de 18 ans. L’étude montre également que 60% de femmes utilisent la contraception hormonale ce qui est un taux comparable aux pays occidentaux, comme l’a affirmé un des directeurs du projet, le sexologue Petr Weiss. En comparant les résultats avec l’année 2008, il s’est avéré que le nombre de femmes ayant vécu un rapport sexuel forcé a augmenté de 62 % à 72 %. Depuis la première édition de la recherche, le regard que les Tchèques portent sur l’homosexualité a le plus sensiblement évolué. Des 33% d’hommes et 41% des femmes en 1993, 19% d’hommes et 15% de femmes considèrent encore l’homosexualité comme une maladie.