Selon les médias arméniens, le président Zeman a évoqué le « génocide arménien »

Lors de la visite officielle du président d’Arménie, Serge Sargsian, le 30 janvier dernier à Prague, le chef de l’Etat Miloš lui aurait parlé du « génocide arménien ». C’est ce qu’affirment les médias arméniens et pointent du doigt un contraste entre l’opinion personnelle de Zeman et la position officielle de la République tchèque qui ne reconnaît pas les massacres de la population arménienne de l’Empire ottoman en tant que génocide. Par ailleurs, selon l’agence de presse ČTK, le sénateur Jaromír Štětina (TOP09) prépare un projet de loi qui qualifierait en l'occurrence de génocide les événements qui se sont déroulés entre 1915-1917. Il soumettra cette proposition aux législateurs l’année prochaine à l’occasion du centième anniversaire de ces massacres. Le génocide arménien a officiellement été reconnu par vingt-trois pays, dont la France et l’Allemagne.