Škoda Auto : les syndicats réclament de meilleurs salaires et conditions de travail

Les syndicats de l'entreprise Škoda Auto ont annoncé qu'ils appelleraient à la grève si un accord portant sur une revalorisation des salaires et une amélioration des conditions de travail n'est pas trouvé avec la direction avant la fin du mois de mars. Les unions syndicales arguent que les salaires réels des employés ont baissé. Ces salaires s'élèvent en moyenne à 33 000 couronnes, soit environ 1 200 euros. Les syndicats souhaitent que la direction fournisse des garanties sur le futur de l'entreprise en termes d'emploi et d'investissement. Un tel accord a été trouvé à l'usine TPCA (Toyota Peugeot Citroën Automobile) dans la ville de Kolín, où les salaires ont été revalorisés en moyenne à hauteur de 2,4%.

Auteur: Pierre Meignan