Sparta Prague quitte l'Europe

r_2100x1400_radio_praha.png

Mardi soir à Prague, le parcours à travers les coupes européennes s'est terminé définitivement pour le champion de football tchèque Sparta Prague. Jan Uhlir a accepté de s'acquitter du rôle de nécrologue.

Il fallait s'y attendre. Après avoir vendu, au début de cette saison, quatre joueurs clés de l'équipe qui s'est aussi bien présentée en Ligue des champions lors de la saison précédente, le club pragois n'est plus ce qu'il était voilà quelques mois. Ce que même les pessimistes parmi les fidèles supporteurs n'attendaient pourtant pas, c'est la perte de chance pour Sparta Prague de continuer, au moins en Coupe de l'UEFA. Pour qu'il puisse en être ainsi, le champion tchèque aurait dû occuper la troisième place de sa poule de qualification. Il n'en fut rien... Mardi soir, avant le match et au cours des premières minutes de jeu, le onze pragois ne cachait pas sa détermination de mettre à genou son rival, le club Lazio de Rome, venu à Prague fort affaibli de ses vedettes. En espérant, en même temps, que le duel parallèle opposant Arsenal de Londres aux Ukrainiens de Donetsk serait une affaire facile pour les Anglais. Un but encaissé avant la fin de la première mi-temps, le seul marqué sur le stade de Letna, a suffi pour disperser tous les espoirs du club tchèque. D'autant que Donetsk n'a rien laissé au hasard : sur son propre terrain, et sans respect quelconque, il a effacé Arsenal du gazon en le faisant partir plus lourd de trois buts. Il s'est confirmé, une fois de plus, qu'il n'y a pas que les vaches grasses. Maintenant, donc, c'est le temps de réflexion et de recherche de stratégies pour l'avenir. Se trouvant actuellement à la tête du championnat national, Sparta Prague a en tout cas tous les atouts nécessaires pour penser à une revanche. Entre temps, ses joueurs peuvent croiser l'Europe en touristes.

Auteur: Jan Uhlir
lancer la lecture