UE : Miloš Zeman pour une harmonisation de l’impôt sur les sociétés et pour un salaire minimum européen

Dans le cadre de sa tournée des capitales européennes afin de promouvoir l’aspect social de l’Union européenne, Bernadette Ségol, secrétaire générale de la Confédération européenne des syndicats était ce lundi à Prague pour rencontrer le président tchèque Miloš Zeman. Le chef de l’Etat a indiqué soutenir différentes mesures telles que l’harmonisation de l’impôt sur les sociétés à 25% pour tous les pays membres de l’UE. Sans surprise, le très libéral Petr Nečas a fait part de sa désapprobation et a indiqué que l’ensemble de son gouvernement était opposé à une telle mesure. Miloš Zeman a également approuvé les propositions de la Confédération européenne des syndicats pour soutenir un impôt progressif, encourager les investissements en faveur de l’emploi et introduire un salaire minimum européen.

Auteur: Pierre Meignan