Un disque de platine pour Jarmila Sulakova

r_2100x1400_radio_praha.png

La reine du folklore morave, Jarmila Sulakova, vient de lancer un nouvel album. Vaclav Richter.

A l'âge de 72 ans, Jarmila Sulakova, ne pense pas à la retraite. Au contraire, elle travaille de plus en plus. Elle a hérité son amour de la chanson populaire de sa mère, qui, aujourd'hui encore, à l'âge de 95 ans, chante de temps en temps des airs moraves. Jarmila Sulakova a passé toute sa vie en Moravie, plus précisément dans la ville de Vsetin en Valachie morave. En 1949, elle a enregistré sa première chanson dans les studios de la radiodiffusion d'Ostrava et depuis ce temps-là elle ne quitte pratiquement pas la scène folklorique. Elle n'a jamais été une chanteuse professionnelle mais, rien que pour le studio d'Ostrava, elle a enregistré plus de 500 chansons dont plusieurs sont aujourd'hui de véritables tubes. Sous le communisme, elle chantait souvent à la radio et à la télévision, après la révolution de 1989 l'intérêt des médias pour le folklore a faibli. Jarmila Sulakova a accepté cette nouvelle situation sans broncher car elle était convaincue que la chanson populaire n'avait pas dit son dernier mot. "Je pense que les chansons populaires ne disparaîtront pas, dit-elle. Elles sont comme les opéras qui existent depuis des siècles. Les chansons et les danses populaires vivront toujours." Aujourd'hui, la maison Supraphon vient de décerner à cette chanteuse infatigable un disque de platine car on avait vendu déjà 26 000 exemplaires de son album intitulé "Vous, messieurs les musiciens". Il y a quelque temps, elle a choqué certains amateurs du folklore par sa décision de chanter avec un groupe de folk et de rock, Le Fleuret. D'abord, elle avait peur d'être rejetée par ce nouveau public, ces jeunes qui auraient pu être ses petits-fils, mais, lors du premier concert, ils se sont mis à chanter avec elle. Sa collaboration avec le Fleuret se poursuit donc aujourd'hui depuis cinq ans. Quelle est la source de son étonnante énergie? "La chanson est un remède contre tous les maux, affirme-t-elle. Parfois mon corps me fait mal, maintenant j'ai un problème des articulations parce que je suis trop forte et je n'arrive pas à maigrir. Et puis, je sors sur la scène, je vois tous ces visages dans le public et tous ces musiciens et, tout à coup, je rajeunis de trente ans."