Vaclav Klaus souhaite une prompte entrée en service de Temelin

r_2100x1400_radio_praha.png

Revenons à la visite de Vaclav Klaus, lundi, à la centrale nucléaire de Temelin, en Bohême du sud. L'approvisionnement en combustible de la centrale a été terminé en dépit de vives protestations des opposants à sa mise en service. Un référendum sur cette question est demandé non seulement par des activistes écologiques. L'institut du référendum est ancré dans la Constitution tchèque. Or, le chef de la Chambre des députés, Vaclav Klaus, doute de son utilité au moment où la centrale est achevée et près d'être mise en service. La décision sur son achèvement a été prise en 1993. Aujourd'hui, il est trop tard pour organiser un vote populaire, d'autant que, selon Vaclav Klaus, ce n'est pas un thème qui puisse faire l'objet d'un plébiscite. L'affaire est trop technique et, en tant que telle, elle peut devenir l'objet d'une pression et des spéculations, craint Vaclav Klaus. Selon lui, la centrale de Temelin est à la pointe de la technologie mondiale et il espère qu'elle entre en service dans les plus proches délais.