A l’occasion de la fête nationale du 17 novembre : plusieurs actes de commémoration ainsi que des manifestations

Le 17 novembre, c’est le jour de la fête nationale « Journée de lutte pour la liberté et la démocratie » commémorant la révolution de Velours qui a marqué la fin du régime communiste dans l’ancienne Tchécoslovaquie. Ce dimanche, vingt-quatre ans se sont écoulés depuis la chute de ce régime et plusieurs événements marque cet anniversaire. Les Tchèques se rappellent de la journée du 17 novembre également en référence à l’année 1939, quand les nazis ont tué d’un coup de feu un jeune étudiant en médecine, Jan Opletal (le 11 novembre 1939). Suite à son enterrement, transformé en une manifestation contre les occupants nazis, neuf étudiants ont été exécutés le 17 novembre. Ce matin, l’association des Combattants pour la liberté et les étudiants se sont rassemblés en sa mémoire. L’association Fór_um, qui réunit une vingtaine d’ONG, a organisé pour la deuxième fois un défilé du carnaval satirique. Le cardinal et archevêque de Prague, Dominik Duka a dédié une messe aux prisonniers politiques du régime communiste. Cinq cent personnes se sont réunies pour manifester contre un défilé des sympathisants de l’extrême droite. Les effectifs renforcés de la police ont veillé à ce les deux groupes ne se rencontrent pas.