Accident d'avion à Milan

Tragique d'un avion à Milan (Photo: CTK)

L'information sur l'accident tragique d'un avion à Milan a mobilisé les organes de sécurité dans le monde entier, y compris ceux de la République tchèque. Selon le ministre tchèque de la Défense, Jaroslav Tvrdik, l'armée était prête à décréter l'état d'alerte.

Tragique d'un avion à Milan (Photo: CTK)
L'information sur l'accident tragique d'un avion à Milan a mobilisé les organes de sécurité dans le monde entier, y compris ceux de la République tchèque. Selon le ministre tchèque de la Défense, Jaroslav Tvrdik, l'armée était prête à décréter l'état d'alerte. La prise d'un dispositif de sécurité exceptionnel ne s'est pas avéré comme nécessaire. Selon les autorités italiennes, il s'agissait d'un accident. Un avion touristique immatriculée en Suisse a percuté, jeudi à 17 heures 50, le plus haut bâtiment de Milan, Pirelli Tower.

Le journal Pravo écrit que des points d'interrogation persistent. Il n'est pas clair qui a conduit l'avion dans la zone aérienne interdite au-dessus de la ville. A ce sujet, le président de la Commission de Sécurité, Petr Necas, dit qu'il ne serait pas réel d'élargir les zones sans vol au-dessus des grandes villes, puisque cela mettrait fin au transport aérien dans nombre d'elles. L'aéroport de Prague-Ruzyne serait le premier qui devrait fermer, puisque son corridor d'atterrissage passe au-dessus des grandes cités d'habitation pragoises.